Le kiosque de Loto-Québec dans le centre commercial de Dolbeau-Mistassini ne sera plus géré par la Chambre de commerce et d’industrie de Dolbeau-Mistassini.

Les profits à Saguenay

Le kiosque de Loto-Québec situé aux Promenades du boulevard ne sera plus géré par la Chambre de commerce et d’industrie de Dolbeau-Mistassini. Un organisme à but non lucratif de Saguenay a obtenu le contrat de gestion de plusieurs kiosques du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En moyenne, le point de service génère 12 500 $ de profits par année et 40 % de cette somme est remise au Groupe Espoir, un organisme qui aide les familles de personnes avec une déficience physique ou mentale. 

« Les profits des billets de Loto-Québec vendus ici s’en vont à Saguenay. Moi, je ne comprends pas. Quand un dépanneur vend des billets, les profits lui reviennent. Depuis quand on prend des profits pour les envoyer dans une autre ville ? Déjà, on a du mal à encourager l’achat local », critique le directeur général de Dolbeau-Mitassini, Frédéric Lemieux. 

Loto-Québec avait annoncé des changements quant au mode d’attribution de la gestion de ses kiosques en 2017. La Chambre de commerce et d’industrie de Dolbeau-Mistassini, qui opérait celui de Dolbeau-Mistassini depuis 2008, a appris juste avant les Fêtes qu’elle en perdrait la gestion. 

Les trois employés resteront toutefois en poste. 

« Quelle énergie va-t-il y avoir ? Je ne sais pas. Les employés seront gérés par des gens de Chicoutimi. En même temps, on ne peut pas boycotter parce que c’est notre économie locale », ajoute M. Lemieux. 

Roberval épargnée?

Dolbeau-Mistassini a appris que Roberval a été exclue du nouveau processus de gestion des kiosques. 

« Ils auraient eu une entente pour les protéger et nous, ç’a passé comme une lettre à la poste. Nous voulons nous aussi que ce soit un organisme local qui gère notre kiosque », déplore le directeur général. 

Le conseil municipal a approuvé une motion lundi soir pour exclure Dolbeau-Mistassini de la nouvelle entente sur la gestion des kiosques en région.