Les skis restent fort populaires, année après année.

Les Gaulois du sport

L’équipe d’UltraViolet se qualifie un peu comme les Gaulois du commerce de sport au Québec. En effet, l’entreprise régionale figure parmi les cinq plus importants détaillants indépendants d’équipements et vêtements sportifs de la province. Et la direction se fait un point d’honneur de suivre et de s’adapter aux nouvelles tendances.

UltraViolet, qui a pignon sur rue à Alma, Chicoutimi et Jonquière, a célébré ses 25 ans en 2017. À l’époque, ce sont les boutiques Action Sport qui accueillaient les sportifs et le propriétaire principal, Claude Ouellet, a décidé d’acheter l’unique UltraViolet de la région, alors situé à Alma. Deux ans plus tard ouvrait le magasin de Jonquière, situé sur le boulevard Harvey. « Nous avions acheté une maison privée, que nous avons transformée en petite boutique. C’était vraiment minuscule ! », raconte Claude Ouellet. Au fil des ans, la boutique de Jonquière, qui a toujours été le siège social de la compagnie, a pris de l’ampleur pour devenir ce qu’elle est aujourd’hui. 

Au tournant des années 2000, c’est la boutique de Chicoutimi, aujourd’hui située sur le boulevard Talbot, qui a ouvert ses portes. C’est à ce moment que les Action Sport ont disparu, pour laisser toute la place aux trois magasins UltraViolet. « Nous avons toujours agrandi au cours des dernières années. Aujourd’hui, je suis le propriétaire principal, mais j’ai avec moi trois gérants associés. Je n’aime pas parler en mon nom, je préfère parler de l’équipe d’UltraViolet », souligne M. Ouellet. 

Depuis sa création, l’entreprise a su s’adapter aux réalités du marché. Initialement, le commerce se spécialisait en planches à neige l’hiver et en planches à roulettes et à voile l’été. « Lorsqu’on a décidé d’acheter la boutique d’Alma, c’est parce qu’on voyait l’engouement pour la planche à neige. On croyait que le marché était là et c’est ce qui s’est passé. Les premières années, on ne vendait que des planches à neige, des planches à voile, des planches à roulettes et des BMX. C’était nos spécialités », explique le propriétaire, lorsque rencontré par Le Progrès à la boutique de Jonquière. 

Alors que les années passaient, la direction a suivi les modes en matière de sports. Ainsi, les planches à voile ont disparu des inventaires et les planches à roulettes ont perdu de leur popularité. Le ski de fond et alpin a commencé à attirer les sportifs et UltraViolet s’est tourné vers ce marché. Les vêtements de marque ont également commencé à être recherchés par les consommateurs. « Nous avons élargi notre gamme de vêtements, tout en ajoutant les disciplines. Par exemple, les vélos de route et les vélos de montagne sont devenus très populaires, surtout en raison du Défi Pierre Lavoie (maintenant le Grand défi Pierre Lavoie). Et il y a aussi la course à pied qui a commencé à être pratiquée par bien des sportifs. Aujourd’hui, je dirais que c’est surtout la course à pied, en sentier, le fatbike et le vélo de montagne qui sont très populaires », explique Claude Ouellet. 

Mais y a-t-il des modes qui n’ont pas levé au Saguenay-Lac-Saint-Jean ? « Oui, c’est sûr ! Il y a des modes qui ne traversent pas le Parc. Je pense notamment aux leggings de sports pour hommes. C’est très populaire à Montréal, par exemple, mais pas ici. Ça n’a pas trop fonctionné avec nos clients. Le patin à roulettes, qui est encore bien populaire dans certaines régions, ne l’est plus ici non plus », note Claude Ouellet.

Initialement, UltraViolet se spécialisait dans les planches à neige presque uniquement.

Commerce de proximité

Pour le propriétaire d’UltraViolet, être indépendant signifie beaucoup. « Nous ne sommes pas une bannière et nous voulons continuer à être un commerce local et de proximité. Nous embauchons 67 personnes, dont certaines sont avec nous depuis 20 ans. On offre des services d’entretien et de réparation et on essaie d’offrir ce qu’il y a de meilleur sur le marché. Étant une entreprise locale, on redonne également à la communauté en commanditant des événements sportifs comme les clubs de vélos, par exemple. Chaque année, en équipement et en argent, on redonne environ 50 000 $ », souligne le propriétaire. 

Au cours des prochains mois, un vent de fraîcheur soufflera sur les trois boutiques UltraViolet. En effet, des rénovations ont cours dans les trois commerces et Claude Ouellet promet un nouveau décor d’ici le printemps. 

L’équipe d’Alma
L’équipe de Jonquière
L’équipe de Chicoutimi

En quelques chiffres

  • 25 ans de service
  • Trois boutiques
  • 67 employés, dont 36 à temps plein
L’entreprise fête ses 25 ans.