Michel Delisle, Marie-Pierre Létourneau et Jean-Yves Nadeau ont reçu le prix de l’usine de Saint-Thomas-Didyme de Résolu.

Les efforts de trois entreprises récompensés au Colloque santé et sécurité du travail de la CNESST

La tenue de la 35e édition du Colloque santé et sécurité du travail a été l’occasion pour la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), vendredi, de souligner les efforts de trois entreprises s’étant démarquées par le développement de nouvelles technologies destinées à prévenir les accidents du travail.

Lors de la seizième remise des Grands Prix santé et sécurité du travail, l’initiative de l’entreprise Prowatt inc., de Jonquière, a été soulignée dans la catégorie Petites et moyennes entreprises. La firme spécialisée en électricité industrielle et commerciale a conçu une cintreuse mécanique qui permet, à l’aide d’une perceuse, de plier des fils de cuivre ou d’aluminium de gros calibre.

La taille de cet outil permet de l’utiliser de façon sécuritaire dans tous les contextes et de réduire considérablement les risques de troubles musculosquelettiques pour les travailleurs. Marc Guillemette, électricien, et Martin Laflamme, chargé de projet, ont cueilli le prix.

Dans la catégorie Grandes entreprises, l’usine de Saint-Thomas-Didyme de Produits forestiers Résolu (PFR),a été récompensée pour le développement d’un système de cadenassage antérieur.

L’ancien système a été complètement repensé pour éliminer les risques d’oubli ou de mauvais cadenassage pouvant mettre les travailleurs en danger. Une seule barre permet maintenant de bloquer simultanément tous les sectionneurs et la valve pneumatique de la raboteuse. Une fois en place, elle libère une clé munie d’une puce RFID, qui doit être placée dans le boîtier de cadenassage.

Ceci permet de s’assurer que la procédure a bien été appliquée. Le travailleur peut ainsi procéder à l’entretien ou à la réparation de l’équipement en étant certain d’être en sécurité. Michel Delisle, représentant de PFR, Marie-Pierre Létourneau, coordonnatrice santé et sécurité, et Jean-Yves Nadeau, ingénieur, sont allés sur la tribune accepter le prix.

Marc Guillemette et Martin Laflamme, de Prowatt inc., étaient heureux de recevoir le prix réservé à une PME.

Parmi les organismes publics, Hydro-Québec – Production a développé un nouveau système utilisé pour le levage, le transport et la mise en place des poutrelles.Les travaux de maintenance et de réparation des vannes d’évacuateur de crues requièrent l’installation d’une vanne temporaire constituée de poutrelles d’environ 12 mètres de longueur.

Comme les mêmes poutrelles sont utilisées pour les évacuateurs de crues des centrales hydroélectriques Laforge-1 et Laforge-2, elles doivent être déplacées d’un site à l’autre.

Le levage, le transport et la mise en place des poutrelles comportaient plusieurs risques pour les travailleurs.

Un palonnier a été conçu spécifiquement pour leur manipulation, éliminant ainsi les risques de chute. Des ancrages permanents ont été ajoutés sur celles-ci et une méthode d’arrimage certifiée a été élaborée pour assurer la stabilité de la charge lors du transport, en plus de diminuer les risques de troubles musculosquelettiques pour les travailleurs.

Le prix Coup de coeur, attribué par applaudimètre, a été remis à Hydro-Québec.

Un total de 28 lauréats étaient en lice pour obtenir l’un ou l’autre des prix.

Dominic Babin, Mario Lapointe et Claude Couture ont accepté le prix octroyé à Hydro-Québec.

Cette année, environ 700 personnes, employeurs et travailleurs, ont participé au colloque pour parfaire leurs connaissances dans le domaine.