Selon un sondage mené par l’Association canadienne des automobilistes (CAA), les deux tiers des Canadiens (67 %) ignorent ce qu’il en coûte vraiment de posséder un véhicule.

Les coûts réels de posséder une voiture

CHRONIQUE / Savez-vous quels sont les coûts réels de possession d’une automobile? Non? Vous faites assurément partie de la majorité des Canadiens.

Selon un sondage mené par l’Association canadienne des automobilistes (CAA ou Canadian Automobile Association), les deux tiers des Canadiens (67 %) ignorent ce qu’il en coûte vraiment de posséder un véhicule.

«Dans la plupart des foyers, les coûts de transport représentent la deuxième dépense la plus importante mensuellement», affirme Jeff Walker, directeur national de la stratégie chez CAA dans un communiqué publié la semaine dernière. «Il y a plusieurs dépenses qui sont négligées quand vient le temps d’acheter un nouveau véhicule, comme le carburant, les assurances, l’entretien et l’immatriculation, qui s’ajoutent très rapidement.»

Sans compter une autre donnée qui est souvent négligée : celle de la dépréciation. Cette dernière peut aller jusqu’à doubler le coût d’acquisition d’un véhicule.

Afin d’aider les acheteurs de véhicules, CAA a mis en ligne un calculateur de coûts qui permet de connaître les frais d’exploitation de plusieurs véhicules disponibles au Canada (www.caa.ca/carcosts/fr).

Qu’en est-il vraiment

L’utilisation moyenne d’une voiture peut coûter annuellement jusqu’à 3300 $. Lorsque CAA a demandé aux sondés d’estimer le coût d’opération de leur véhicule, plus du quart (26 %) ne pouvaient fournir un chiffre, un sondé sur cinq (20 %) sous-estimait le coût annuel à 1000 $ ou plus, et enfin 21 % de ceux-ci surestimaient les frais de plus de 1700 $ par rapport à la moyenne, soit 5000 $ ou plus.

Coût de l’électrique

Avec cet outil, on peut également répondre à la question à 1000 $, soit à combien s’élève le coût d’exploitation d’un véhicule électrique ou hybride par rapport à celui avec un moteur à combustion.

On a choisi deux exemples de modèles, soit un avec une version électrique, la Ford Fusion, l’autre avec une version hybride rechargeable, le Mitsubishi Outlander.

Les exemples ont été calculés en présumant que l’automobiliste roulera 20 000 kilomètres par année, dans une proportion de 60 % en ville et de 40 % sur la route.

Dans le cas de la Focus, la livrée SE à cinq portes coûterait annuellement 7717 $, selon le calculateur de coûts. La version 100 % électrique coûterait 6372,05 $ par année. Une différence de près de 1345 $.

Quant au Mitsubishi Outlander, la livrée GT (1) coûterait 11 890,62 $ par année. La version PHEV (hybride rechargeable) GT revient à 10 917,75 $ par année. Soit une différence de 972,87 $.

Si vous n’êtes pas regardant sur la performance et vous préférez la version ES du Outlander avec un moteur quatre-cylindres, celui-ci coûterait annuellement 9748,06 $.

Tous ces coûts sont établis considérant que le véhicule, qu’il soit acheté ou loué, est conservé pendant cinq ans. Et enfin, on n’est pas à l’abri des éventuelles hausses des prix du carburant...

Le sondage de CAA a été réalisé auprès de 1530 Canadiens en mars dernier. Les résultats ont une marge d’erreur de plus ou moins 2,5 %, 19 fois sur 20.

(1) La livrée GT du Mitsubishi Outlander avec le moteur V6 roule avec de l’essence super, estimée à 1,50 $/litre dans le calculateur. L’essence ordinaire a été estimée à 1,40 $/litre.