Les ambulanciers de la région devront se prononcer

Quelque 150 techniciens ambulanciers de la région auront bientôt à se prononcer sur l’entente de principe conclue vendredi entre le Syndicat des paramédics, incluant ceux du Saguenay-Lac-Saint-Jean (FSSS-CSN), et trois entreprises ambulancières. La convention collective était échue depuis 2015.

Président du syndicat régional, lequel comprend la Côte-Nord, Martin Harvey précise que l’accord est survenu dans la nuit de vendredi à samedi, au terme de trois années de négociations difficiles. Les membres de l’exécutif régional sont au courant des termes de l’entente, mais ses tenants et aboutissants seront présentés aux membres dans quelques semaines. Le leader syndical ne souhaite donc pas parler du contenu de l’accord publiquement pour l’instant. 

« On a conclu une entente de principe avec la Coalition des services ambulanciers du Québec (CSAQ). Les négociations ont été très ardues. La convention sera échue en 2020 alors il va falloir tout recommencer bientôt », a fait valoir Martin Harvey, qui a été élu conseiller municipal à La Baie en novembre. Il poursuivra son implication syndicale jusqu’en mars.

Selon le président, une réflexion s’impose concernant la gestion et la structure des soins ambulanciers au Québec. Martin Harvey signale que le dossier est « au-dessus » des employeurs puisque le vrai pouvoir est détenu par Québec.

« Il y a un interlocuteur de trop dans ce dossier-là. Le gouvernement doit mettre ses culottes. C’est là qu’on est rendus », tranche Martin Harvey. À l’échelle provinciale, environ 3500 paramédics sont affiliés à la CSN.