Selon les données recueillies, les sociétés minières dépensent annuellement 279,9 M $ au Saguenay–Lac-Saint-Jean, engendrent 1990 emplois et disposent d’un réseau de 367 fournisseurs. Sur la photo, la mine Niobec de Saint-Honoré.

Le Saguenay–Lac-Saint-Jean reconnu comme région minière

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean tire bien son épingle du jeu en matière de retombées économiques minières. Même si elle ne compte qu’une mine en activité et un projet en développement sur son territoire, une nouvelle étude de l’Association minière du Québec (AMQ) conclut qu’elle est définitivement une région minière.

L’étude sur les retombées économiques du secteur minier québécois fournit les données les plus récentes et les plus représentatives de la contribution de l’industrie minière à l’économie du Québec.

Selon les données recueillies, les sociétés minières dépensent annuellement 279,9 M$ au Saguenay–Lac-Saint-Jean, engendrent 1990 emplois et disposent d’un réseau de 367 fournisseurs. L’étude conclut que la région joue un rôle important dans le développement minier québécois, elle qui profite de sa relative proximité avec les trois grandes régions minières que sont l’Abitibi-Témiscamingue, le Nord-du-Québec et la Côte-Nord.

« Tous conviendront que l’industrie minière québécoise est un acteur de premier plan pour le développement socio-économique du Québec et du Saguenay–Lac-Saint-Jean. C’est vrai pour les régions ressources évidemment, mais ce l’est aussi pour les grands centres. Cette étude démontre hors de tout doute que le Québec s’enrichit grâce aux activités des sociétés minières, affirme Josée Méthot, présidente-directrice générale de l’AMQ. L’industrie minière contribue de façon significative à la qualité de vie de la population, que ce soit par ses apports aux communautés d’accueil ou par ses contributions aux différents paliers de gouvernement. »

L’étude de l’AMQ a également permis d’établir qu’au cours de la dernière année, les sociétés minières ont dépensé un montant de 8,5 milliards de dollars au Québec. Elles génèrent ou maintiennent 40 540 emplois directs, indirects et induits. Le salaire moyen dans les opérations minières est de 96 500 $. Il y a 3950 fournisseurs de l’industrie minière au Québec.

Les minières ont versé 962 M$ au gouvernement du Québec en 2016, sans compter l’impôt sur le revenu des sociétés. Un montant de 426,8 M$ a été versé au gouvernement du Canada.