Le nombre d’emplois stagne dans la région

Le bilan du marché de l’emploi dans la dernière année est mi-figue mi-raisin dans la région. Alors que le taux de chômage dans l’ensemble du territoire a baissé d’un point et demi de pourcentage, la qualité des emplois continue de se dégrader dans le Royaume.

Ceux qui veulent voir des signes encourageants dans le compte rendu régional du marché du travail fait par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) peuvent se réjouir. Entre juin 2017 et juin 2018, l’ensemble du Saguenay-Lac-Saint-Jean a conservé un nombre stable d’emplois. Pendant cette période, ce nombre s’est maintenu à 127 000, selon des chiffres de l’ISQ. Le nombre stable d’emplois a des effets positifs sur le chômage, qui passe de 7,5 % à 6 %.

C’est cependant la baisse de la population active qui a des effets visibles sur le chômage. Si 137 000 personnes travaillaient en 2017, un an plus tard, 134 500 personnes faisaient partie de la population active. À l’échelle de la région, ceci signifie que le taux de chômage baisse bien qu’il n’y ait pas eu de création d’emplois à proprement parler.

Baisse de qualité
La qualité des emplois en a aussi souffert : 3000 emplois à temps plein ont disparu lors de la dernière année et ont été remplacés par autant d’emplois à temps partiel. La tendance était positive jusqu’en mars 2018. À partir de ce moment, la région a perdu un peu plus de 4000 emplois à temps plein.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, un emploi sur quatre est un emploi à temps partiel. S’il est possible de voir du positif et du négatif dans ces chiffres, les tendances que l’on observe dans l’ensemble du Québec sont quant à elles plus roses. Le taux de chômage baisse dans l’ensemble de la province et des emplois à temps plein sont créés.