Locataire des lieux, la Coopérative travaille actuellement pour trouver différents scénarios d’occupation de l’espace.

Le Marché Wallberg ferme ses portes

Ouvert depuis quelques mois à peine, le Marché Wallberg de Dolbeau-Mistasini ferme ses portes. La Coopérative des deux rives cesse les activités de ce marché public et usine de transformation pour cause de non-rentabilité. Une quinzaine de personnes, principalement des employés de cuisine et en service à la clientèle, sont touchées par cette fermeture.

« On ne voyait pas la rentabilité à court terme. Le chiffre d’affaires était beaucoup plus bas que ce que les études avaient prévu », résume Dominique Tremblay, directeur général de la Coopérative agricole.

Le Marché Wallberg est situé dans l’édifice moderne récemment construit sur le boulevard Wallberg. Plus d’un million $ a été investi dans ce projet qui avait pour mission de mieux desservir la population en produits locaux. D’ailleurs, le projet d’usine devait mettre en valeur la production agricole régionale, en transformant la matière première en différents produits. 

Facteurs

Plusieurs facteurs ont joué contre le Marché Wallberg. D’abord, la grève dans le milieu de la construction a retardé le projet, donnant ainsi moins de temps à l’équipe pour se préparer avant l’ouverture officielle. La Coopérative a eu à faire face à un défi de ressources humaines également. 

L’emplacement et une stratégie de communication moins efficace ont également nui au projet, croit M. Tremblay. 

« C’est difficile de cibler un facteur. C’est un ensemble de choses qui en est la cause. On a décollé sur les chapeaux de roues, notre démarrage a été difficile et on n’a pas été en mesure d’atteindre une constance. On s’est aussi rendu compte que plusieurs personnes de Dolbeau-Mistassini ne savaient même pas qu’on existait. Il y a cependant eu de petits succès dans ce projet. Mais c’est insuffisant pour maintenir le marché ouvert », précise M. Tremblay. 

La Coopérative était locataire dans l’édifice du boulevard Wallberg. Avec un bail signé, elle tente maintenant d’analyser différents scénarios d’occupation d’espace. Plusieurs idées seraient sur la table et la Coopérative est ouverte à travailler avec de nouveaux partenaires. 

La Coopérative des deux rives, rappelons-le, est l’une des plus importantes entreprises agricoles de la région. Avec un chiffre d’affaires de plus de 30 millions $, l’organisation est active dans les secteurs de la production agricole, dans le commerce au détail, les quincailleries et la vente de produits pétroliers par la bannière Sonic. 

Apollo ferme aussi

Une autre fermeture au Lac-Saint-Jean a été dévoilée, mardi. Le restaurant grec Apollo du centre-ville d’Alma ferme définitivement ses portes. Les employés ont été informés au cours des derniers jours. 

Selon les informations de Planète 104,5, les lieux devraient accueillir un nouveau restaurant au printemps 2018.