La propriétaire du magasin Joubec, Gaétane Pilote, a affiché la pancarte de fermeture, vendredi, afin d’aviser de la décision qui a été très difficile à prendre.

Le magasin Joubec ferme

La boutique de jouets Joubec, située à Place du Saguenay, fermera ses portes après près de 35 ans de service. La propriétaire, Gaétane Pilote, n’a pas pris cette décision de gaieté de cœur, mais n’a pas trouvé de relève et avait de la difficulté à trouver des employés qualifiés.

Dans l’arrière de sa boutique, la propriétaire a rencontré Le Quotidien, après avoir accroché la pancarte de fermeture qui avisait les clients de la triste nouvelle. Ils étaient nombreux à y entrer pour montrer leur soutien à la boutique. Mme Pilote était très émue.

La fermeture officielle est prévue à la fin février. C’est le manque de personnel et de relève qui a mené a cette décision. Mme Pilote a essayé de vendre, mais n’a pas trouvé d’acheteurs. Cela fait maintenant près d’un an et demi qu’elle faisait des démarches. Sans relève, la dame ne pouvait plus continuer et a de nouveaux projets avec sa famille.

La propriétaire a souligné à de nombreuses occasions que la fermeture n’était pas due à une question d’affaires. « Ça allait super bien. Ne vous inquiétez pas. La boutique était en très bonne santé », a confirmé Mme Pilote.

Gaétane Pilote, propriétaire du magasin de jouets Joubec, a annoncé qu’elle fermait boutique, puisqu’elle n’a pas trouvé de relève et qu’elle avait beaucoup de difficulté à trouver du personnel qualifié.

Problème de main-d’œuvre récurrent

Présentement, trois personnes travaillaient dans la boutique : la propriétaire, son conjoint Mario Vandal et Nada Villeneuve, une commis qui a récemment passé son 13e Noël avec l’entreprise. M. Vandal est à la retraite depuis 12 ans, mais aidait dans le magasin pour combler le manque de personnel.

Puisque Mme Pilote ne trouvait pas d’employé, elle et son partenaire devaient toujours travailler, ce qui pouvait devenir difficile.

« Par exemple, je me suis déjà cassé un poignet, c’est Mario et Nada qui ont assumé toute la responsabilité de la boutique », a ajouté la propriétaire.

Elle cherchait des employés de qualité pour travailler dans la boutique, puisque le service à la clientèle y était très important. « Il ne faut pas se le cacher, on donnait un excellent service. On donnait un service impeccable. Chaque personne qui passait ici était importante. Chacune », a laissé tomber la propriétaire, émotive. Des gens s’étaient présentés, mais pas pour les bons motifs, selon Mme Pilote. Elle a tenu à soutenir que d’excellents employés avaient travaillé à la boutique au fil des années.

Tout le stock est présentement liquidation, au Joubec, en vue de la fermeture officielle prévue à la fin du mois de février.

Remerciements

La propriétaire tenait à remercier les clients qui avaient visité son commerce, année après année. Ils ont jusqu’à la fin février pour faire leurs adieux au commerce. Toute la marchandise est présentement en solde. Mme Pilote souhaite se débarrasser de tout.