Après avoir épaté la galerie l’an dernier avec sa Buick Riviera 1964, le Québécois d’origine JF Launier revient cette année avec une Kaiser 1951 sur laquelle il a passé de 8000 à 9000 heures de travail pour la modifier.

Le 49e Salon Auto Sport, plus vaste et diversifié

CHRONIQUE / S’il n’en tient qu’à Martin D’Anjou, président des événements Festidrag, le deuxième Salon Auto Sport de Québec sous sa gouverne sera «le plus gros en Amérique du Nord».

Le volubile organisateur a dévoilé pendant une heure jeudi dernier les grandes lignes (et il est «sûr d’en avoir oublié») de son nouveau bébé qui gagnera en surface d’exposition et en diversité.

«Pour résumer, c’est 180 000 pieds carrés [d’espace d’exposition intérieure], c’est l’entière superficie du Centre de foires qu’on va utiliser pour les trois jours d’activités, vendredi, samedi et dimanche du 27 au 29 avril, à ExpoCité», a confié M. D’Anjou en entrevue avec Le Soleil.

«Et le dimanche, une nouveauté, c’est 220 000 pieds carrés qui vont être utilisés à l’extérieur», ajoute-t-il. «Au coin Hamel et Laurentienne, tout l’espace de stationnement qui est là, on va faire une piste, un banc d’essai, avec l’Académie Andrew Ranger, et on va avoir Mini Sportsman Québec qui vont être là. Et à l’arrière [du Centre de foire], on va utiliser ça pour faire un show and shine extérieur. Tous ceux qui n’ont pas eu la chance d’exposer leur véhicule à l’intérieur vont pouvoir le faire le dimanche.»

Les gens qui visiteront la partie extérieure du Salon Auto sport pourront faire une contribution volontaire pour le Club des Petits Déjeuners du Québec en allant manger un brunch à la cabane à sucre montée sur place.

Tout ça donne une superficie totale — en incluant le dimanche — de 400 000 pieds carrés de surface d’exposition. M. D’Anjou estime à 500 le nombre d’exposants qui seront présents. «Ce sera le plus gros show en Amérique du Nord», ajoute-t-il. Selon le communiqué remis aux médias jeudi dernier, même le président de l’International Show Car Association (ISCA) qualifie l’événement de «plus grand salon de sport motorisé sanctionné ISCA au Canada».

Pour tous les goûts

Le Centre de foires sera divisé en différentes zones dans lesquelles les catégories seront regroupées entre elles. Parmi celles-ci, on retrouvera une zone de muscle cars, une autre pour les motos custom, les hot rod et les rat rod. Les voitures exotiques et les sports motorisés ne seront pas en reste.

La famille revêt toute son importance avec la zone familiale avec une piste et des simulateurs de course.

Une autre nouveauté cette année : le marché secondaire (aftermarket) aura sa place. Pièces et tout autre produit — remorques, etc. — pour les mordus de voitures modifiés seront présentés.

Parmi les principales attractions en 2018, après avoir épaté la galerie l’an dernier avec sa Buick Riviera 1964, le Québécois d’origine Jean-François «JF» Launier revient cette année avec une Kaiser 1951 sur laquelle il a passé de 8000 à 9000 heures de travail pour la modifier. Il y aura aussi la première Dodge Challenger R/T 1971 qui a été exportée en Europe, évaluée à 850 000 $US.

«Enfin, il y a un Ford Roadster 1925 incroyable, qui a gagné tous les prix en Californie», conclut M. D’Anjou.

+

VOUS VOULEZ Y ALLER?

Quoi : 49e Salon Auto Sport de Québec Miller Lite

Où : Centre de foires d’ExpoCité

Quand : vendredi 27 avril, de 14h à 22h; samedi 28 avril, de 10h à 22h et dimanche 29 avril de 9h à 17h

Combien : adultes, 20 $; 13 à 17 ans, 10 $; 12 ans et moins, gratuit

Site Web : www.autosportquebec.com