L’ACVC veut des mesures concrètes pour soutenir les gens d’affaires

L’implantation de mobiliers urbains dans certains espaces de stationnements, l’ajout de fleurs et de plantations, en plus de l’entretien rigoureux de la rue Racine et de ses trottoirs font partie des recommandations faites par l’Association des centres-villes de Chicoutimi (ACVC) à la Ville de Saguenay. L’ACVC voit en ces mesures une manière de soutenir les gens d’affaires du secteur.

Dans un communiqué de presse publié mercredi, l’association suggère que Saguenay prenne des mesures concrètes et facilitantes sur ses artères commerciales cet été. « Les propositions visent principalement à rendre le centre-ville plus invitant et à favoriser la fréquentation de ses places d’affaires, sans pour autant créer d’attroupements », demande l’ACVC.

En plus des recommandations mentionnées ci-haut, l’ACVC suggère une autorisation pour que les restaurants puissent agrandir leur terrasse sur l’espace public, afin de maintenir leur capacité autorisée. Elle propose également l’abolition exceptionnelle des frais en lien avec l’occupation du domaine public de toutes les terrasses du centre-ville de Chicoutimi pour l’année en cours.

L’ACVC confirme que la Ville de Saguenay étudie actuellement ces possibilités en plus de celle de fermer un tronçon de la rue Racine, lors de certaines périodes de la semaine, cet été. L’association est confiante qu’un plan d’intervention sera bientôt établi et qu’elle peut compter sur la collaboration de la municipalité.