La directrice générale de la SDC Zone Talbot, Sophie Tremblay, pose en compagnie du président, Pierre Delisle.

La SDC Zone Talbot est créée

Un total de 68 commerçants se sont donné rendez-vous, mardi matin, à l’hôtel La Saguenéenne, pour participer à l’assemblée de fondation de la Société de développement commercial (SDC) Zone Talbot.

La nouvelle structure a été créée afin de succéder à la Zone Talbot à la suite des coupures de subventions effectuées par l’administration municipale de Saguenay l’an dernier.

L’assemblée de fondation a permis aux membres de prendre connaissance et d’adopter le Règlement de régie interne, d’élire le premier conseil d’administration ainsi que d’établir la cotisation des membres qui sera prélevée par Saguenay auprès des propriétaires d’immeubles commerciaux ou industriels.

Selon Pierre Delisle, qui succède à lui-même à la tête de la SDC Zone Talbot, l’idée de créer une nouvelle structure vise essentiellement à permettre à l’organisme qui regroupe plus de 500 commerces de toucher à nouveau de l’aide financière de Saguenay. La contribution de la Ville sera limitée à 60 000 $ sur un budget de 275 452 $. La cotisation maximale annuelle des membres est fixée à 230 $ par commerce et à 100 $ pour les locaux vacants.

La nouvelle SDC Zone Talbot se donne comme mandat de poursuivre le travail entamé concernant le développement commercial, d’améliorer la sécurité piétonnière ainsi que l’embellissement de l’artère. Au chapitre des communications, la SDC souhaite aller de l’avant avec une campagne publicitaire suprarégionale dont l’objectif sera d’attirer un plus grand nombre de consommateurs provenant de la Côte-Nord et de Chibougamau. Ces actions s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’action stratégique plus large qui a été ratifié par les membres présents.

Désaccord avec la cotisation

Les discussions portant sur le règlement de régie interne ont fait l’objet d’une proposition d’amendement par le membre Clément Paradis. Celui-ci proposait que les membres qui sont en désaccord avec la cotisation obligatoire puissent avoir l’opportunité de la redistribuer à la Mission Fitzbach ou à la Soupe populaire de Chicoutimi.

L’amendement proposé et appuyé a été rejeté par l’assemblée. Le président Pierre Delisle estime qu’il s’agit d’un effort louable, mais qu’il n’est pas dans la mission de la nouvelle SDC de recueillir des fonds pour ces œuvres.

L’élection du conseil d’administration de la SDC a permis d’élire Denis Guay à la trésorerie et Charles-André Perron au secrétariat, tandis que Pierre Pedneault, Claudia Lavoie et Gilles Camp œuvrent à titre d’administrateurs.