L’homme d’affaires Roger Boivin, cessera d’opérer le comptoir de la SAAQ de la rue Victoria à compter du 6 mai prochain.
L’homme d’affaires Roger Boivin, cessera d’opérer le comptoir de la SAAQ de la rue Victoria à compter du 6 mai prochain.

La SAAQ de La Baie à la recherche d'un nouveau mandataire

Après 14 ans d’opération, le mandataire et homme d’affaires baieriverain Roger Boivin abandonne les activités reliées au bureau de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) situé sur la rue Victoria, à La Baie. La décision deviendra effective le 6 mai.

Le bureau du mandataire a été mis en pause à la mi-mars en raison de la pandémie de COVID-19 et la mise à pied des huit membres du personnel.

En entrevue, M. Boivin explique que cette pause obligée a été l’occasion pour lui de réfléchir sur ses intentions de poursuivre ou non son rôle de mandataire, compte tenu du temps qu’il doit y consacrer et de ses autres occupations de propriétaire immobilier et de consultant.

« À 55 ans, j’ai décidé que je devais commencer à me libérer un peu, d’autant plus que je suis encore en bonne santé. Je déleste pour gérer moins d’entreprises. La COVID a été simplement un déclencheur ».

Ces motifs l’ont amené à donner un préavis de 45 jours à la SAAQ en vertu du contrat liant les deux parties.

Se disant conscient qu’il ne s’agit pas de la période idéale pour délaisser le mandat, M. Boivin affirme qu’aucun litige n’existe avec la société d’État. Il se dit fier d’avoir pu hausser le nombre de transactions, le faisant passer de 20 000 à 40 000 annuellement.

Le bureau baieriverain de la SAAQ est logé dans l’un de ses immeubles et il se dit prêt à poursuivre la location à un éventuel nouveau venu. Depuis 1920 que La Baie possède son « bureau des plaques », M. Boivin croit qu’un nouveau mandataire devrait prendre les rênes.

Du côté de la SAAQ, la porte-parole, Sophie Roy, a mentionné que des bureaux exploités par des mandataires recommenceront leurs activités dans les prochains jours, mais elle n’était pas en mesure de préciser s’il y aura appel d’offres pour trouver un nouveau mandataire à La Baie.