Le groupe Bleuets sauvages du Québec a remporté le prix Champion dans le cadre de la deuxième édition des prix Créateurs d’emplois du Québec. Sur la photo: Pierre Dolbec, président de la Corporation des parcs industriels de Québec, et Maryse Mercier, directrice des ressources humaines du groupe Bleuets sauvages du Québec.

La région récompensée

Le groupe Bleuets sauvages du Québec et la Chaîne de travail adapté (CTA) d’Alma ont été récompensés, mercredi, dans le cadre de la deuxième édition des prix Créateurs d’emplois du Québec. L’événement, qui se tenait au Centre des congrès de Québec, a permis de récompenser 39 entreprises. Les entreprises régionales ont remporté respectivement les prix Champion et Coup de coeur pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Le prix Champion est décerné au plus important créateur d’emplois de la région. Il a été remis au groupe Bleuets sauvages du Québec, qui opère quatre usines de transformation à Saint- Bruno, Saint-Félicien, Dolbeau et Newport. Son usine de Saint-Bruno emploie, à elle seule, 217 personnes. L’entreprise exporte également ses bleuets dans plus de 20 pays.

La Chaîne de travail adapté a reçu le prix Coup de coeur régional dans le cadre des prix Créateurs d’emplois du Québec. Sur la photo : Léopold Beaulieu, PDG de Fondaction, Manon Labonté, coordonnatrice des ressources humaines, et Bernard Angers, directeur général de la Chaîne de travail adapté, lors de la remise de prix.

Le prix Coup de coeur pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean a quant à lui été remis à la Chaîne de travail adapté (CTA), fondée à Alma en 1981. L’entreprise à but non lucratif se spécialise dans différents services d’entretien et de location de main-d’oeuvre pour les secteurs public et commercial. Elle joue un rôle social unique, puisque 60 % de ses employés vivent avec des limitations physiques ou intellectuelles. Elle emploie 172 personnes.

Un jury indépendant a évalué chacune des candidatures soumises aux prix Créateurs d’emplois du Québec, dans le cadre du rendez-vous économique national créé par Fondaction, le Conseil de patronat du Québec et la Corporation des parcs industriels. Les candidatures ont été évaluées en fonction du nombre d’emplois créés en 2017, le nombre d’emplois maintenus, les approches utilisées, qui ont mené à cette réussite, et de la prise en compte du développement durable dans la création d’emplois.