La reconstruction du Bistro de L’Anse de nouveau reportée

Les conséquences de la pandémie de COVID-19 pourraient entraîner une nouvelle fois le report du projet de réfection du Bistro de L’Anse auquel est associée la brasserie coopérative La Chasse-Pinte.

Selon Ève Breton-Roy, directrice marketing à la Chasse-Pinte, les restrictions concernant les voyages internationaux auront pour effet de retenir la clientèle européenne chez elle, de sorte qu’il faut s’attendre à une fréquentation touristique à la baisse cet été.

Les dernières semaines ont été difficiles au niveau des ventes alors que la microbrasserie a produit autour de 50 à 60 % de sa capacité maximale de 8000 litres par mois. « La pandémie a causé une perte des ventes considérable. Il est dans notre objectif d’aller à pleine capacité. C’est quelque chose qui va se faire progressivement », a déclaré la porte-parole.

En ce qui concerne le projet de reconstruction du Bistro de L’Anse, une initiative qui avait dû être reportée une première fois à l’automne 2019, en raison de difficultés de financement, Mme Breton-Roy se félicite que le projet n’ait pas été réalisé en raison de la perte de clientèle touristique anticipée. Il y a fort à parier, selon elle, que le projet sera reporté à l’automne 2021. Rappelons que la coopérative avait investi 600 000 $ pour agrandir son bâtiment et ses installations afin de hausser sa capacité de production en 2018.

Le Bistro de l’Anse occupe un édifice centenaire construit par la famille Price qui a été jugé impossible à récupérer.

Par ailleurs, Mme Breton-Roy a mentionné qu’avec la réouverture des restaurants annoncée lundi, la direction étudiera minutieusement le document émis par la Commission des normes, de l’Équité et de la Santé et Sécurité du Travail (CNESST) en prévision de la réouverture prochaine.

Biologique

Lundi, la Chass-Pinte a annoncé avoir atteint un de ses objectifs avec l’obtention de la certification d’Ecocert Canada. Tous les brassins réguliers de la microbrasserie, soit sept bières, sont désormais certifiés biologiques. L’entreprise avait déjà obtenu la certification Aliments Québec, qui garantit que ses bières sont composées d’ingrédients québécois. Son broue-pub, le Bistro de L’Anse, fait également partie de la Zone Boréale de la Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, puisque les repas qu’on y sert sont composés d’ingrédients provenant de la région ou du Québec. La certification biologique était la prochaine étape dans le plan de développement de la Chasse-Pinte, qui devient ainsi la troisième brasserie au Québec dont toutes les bières sont certifiées biologiques.