Un investissement de 100 000$ a été réalisé au courant des derniers mois à la Pépinière Borealis. Les clients découvrent un bâtiment tout neuf et de nouveaux produits.

La Pépinière Borealis investit 100 000$

Grâce à un investissement de 100 000$, l’équipe de la Pépinière Borealis accueille, depuis peu, sa clientèle dans un bâtiment tout neuf en plus de lui offrir un nouveau créneau, soit celui de la plante intérieure. Grâce à cet investissement, la production a également été optimisée. Dorénavant, le propriétaire Mathieu Ouellette espère être en mesure d’exploiter son entreprise 12 mois par année.

Cette nouvelle construction arrive à point alors que la jeune entreprise de Jonquière célèbre son cinquième anniversaire.

Le nouveau bâtiment magenta contraste allégrement avec les centaines de plantes et d’arbustes verts qui l’entourent. L’intérieur de la boutique rappelle les dernières tendances des magazines de décoration avec un look Pinterest. Le nouvel espace est plein à craquer de plantes d’intérieur dont les fameux cactus et plantes succulentes, très tendances.

« Depuis la création de l’entreprise, on a ajouté des légumes, des annuelles et plusieurs autres choses. Avec l’ajout de plantes d’intérieur, les gens viennent ici et trouvent tout ce dont ils ont besoin », ajoute Mathieu Ouellette.

Croissance rapide
À l’image de ses nombreuses variétés de plantes et d’arbustes, l’entreprise a vécu une croissance exceptionnelle depuis sa création en 2013. À l’époque, Mathieu Ouellette, qui venait de compléter son baccalauréat, a déniché cette terre abandonnée à proximité de l’autoroute et d’Arvida. Lors des débuts, le diplômé en agronomie y travaillait seul alors qu’il assurait la vente de ses produits dans un petit cabanon. Depuis, tant les plantes que les bâtiments ont poussé. Chaque année, une nouvelle spécialité et de nouveaux produits sont offerts par l’entreprise.

Avec le nouveau bâtiment et l’espace qui en découle, le propriétaire Mathieu Ouellette compte opérer son commerce 12 mois par année.

La pépinière de Jonquière se distingue, entre autres, grâce à toute la production qui y est faite. Vivaces, arbres et arbustes sont produits sur place. « On fait de la production de plantes d’intérieur. On fait des succulentes et des cactus. Chaque année, on grossit notre marché de Noël. Cette période nous amène à faire, entre autres, de la production de cactus », explique le propriétaire. L’investissement des derniers mois permettra d’optimiser la production de l’équipe.

L’expérience avant tout
Certes, l’objectif premier des visites à la Pépinière Borealis est de garnir terrains, plates-bandes et jardinières. Toutefois, le jeune entrepreneur souhaite offrir plus à travers les dîners horticoles, les nombreux ateliers et la mini-ferme.

«Les familles viennent à la pépinière. Les parents magasinent et les enfants viennent voir les ânes. Tous les jours, les gens débarquent et apportent des carottes pour nos vedettes », raconte Mathieu Ouellette.

Au courant des prochaines semaines, l’équipe commencera, déjà, à travailler sur le prochain marché de Noël. Les employés développeront un nouveau produit, soit des plants de romarin taillé en forme d’arbre de Noël. La production devrait débuter vers la fin du mois de juillet.

Encore considérée comme saisonnière, l’entreprise accueille ses clients d’avril jusqu’à la mi-décembre. La saison débute plus tôt pour le propriétaire qui est en poste dès février, alors que ses neuf employés viennent le rejoindre en mars. L’opération sur une base annuelle permettra à l’entrepreneur, entre autres, de stabiliser son personnel.

Les nouvelles idées et nouveaux projets foisonnent à la Pépinière Borealis. Déjà, un agrandissement se dessine pour le coin des arbustes. L’équipe aimerait également développer de nouvelles avenues, dont les murs végétaux.

+

UNE CLIENTÈLE DIVERSIFIÉE ET FIDÈLE

À l’image des tendances, la demande de la clientèle qui se présente en pépinière évolue de saison en saison. Heureusement, l’offre de végétaux est quasi sans fin.

Selon le propriétaire de la Pépinière Borealis, la clientèle se scinde en deux groupes. D’abord, il y a les habitués qui se présentent au commerce et qui connaissent les plantes ainsi que l’entretien nécessaire. D’un autre côté, la nouvelle génération a un intérêt de plus en plus grandissant sans toutefois connaître l’entretien requis. « Ils sont à la recherche de ce que l’on retrouve sur Pinterest. Leur style est moderne et épuré. Ils veulent de petites plantes qui ne s’étendent pas trop », explique Mathieu Ouellette.

À ses débuts, beaucoup de fleurs étaient vendues, alors qu’aujourd’hui, ce sont plus les graminées qui ont la cote. D’ailleurs, l’entrepreneur explique que la plante la plus populaire des derniers mois est une variété de graminées, le calamagrostis acutiflora karl foerster. « C’est drôle à dire, mais la vivace la plus vendue, ce n’est pas une fleur, mais une vivace en foin », ajoute-t-il.

Parmi les autres tendances, le propriétaire souligne le retour des jardins urbains. Les clients réclament de plus en plus de légumes en pot.

Le jeune entrepreneur de 29 ans peut compter sur la fidélité de sa clientèle qui répond présente, saison après saison. «Ma clientèle me soutient énormément. Si je n’ai pas un produit en stock, ils vont attendre que je le produise. Ils ont vraiment la pépinière à coeur. Nous avons beaucoup de fans sur les réseaux sociaux. Ils participent à tous nos événements», explique Mathieu Ouellette.