Nicolas Guay de SEF Équipements a conçu la HYM, une borne en aluminium destinée aux grandes surfaces et institutions.
Nicolas Guay de SEF Équipements a conçu la HYM, une borne en aluminium destinée aux grandes surfaces et institutions.

La HYM: une borne de lavage de main en aluminium

Laura Lévesque
Laura Lévesque
Le Quotidien
Du gel sur le plancher, des bouteilles vides à remplir constamment, des infrastructures bancales. C’est en constatant les limites et les défauts des différents modèles de stations de lavage de mains que Nicolas Guay de Saguenay a décidé de concevoir une borne plus solide, la HYM. Une borne au style épuré, fait d’aluminium, et dont le nombre de lavages varie de 10 000 à 50 000, selon le modèle.

« J’allais dans des commerces de la ville et je voyais des stations qui ne faisaient vraiment pas l’affaire. Ça coulait partout, tu devais peser un bouton avec une main. Je me disais qu’on pouvait sûrement faire mieux. Pendant la conception, j’ai pensé aux entreprises qui doivent dédier de la main-d’œuvre pour le remplissage, ce qui n’a pas de bon sens dans une période de pénurie de main-d’œuvre, donc je voulais vraiment leur faciliter la vie. Les bornes peuvent aller jusqu’à 50 000 lavages sans remplissage. Nos bornes automatiques sont faites pour les grandes surfaces, les institutions », décrit Nicolas Guay, de l’entreprise SEF Équipements.

La borne de lavage de mains HYM détonne de ce qui fait sur le marché actuellement.

Ce dernier vient tout juste de lancer ce produit fait d’aluminium. Les bornes HYM étaient d’ailleurs en période de tests extérieurs, au microfestival « On brasse la région », tenu au cours des derniers jours sur la Zone portuaire de Chicoutimi.

« On commence la période de vente pour le produit. Je pense que ça va répondre à un besoin, car le lavage de main est là pour rester un bon bout. Les bornes peuvent également être adaptées à l’image de l’entreprise ou de l’institution », pointe le concepteur, Nicolas Guay.

Les bornes HYM étaient au microfestival «On brasse la région», au cours des derniers jours. Le concepteur tenait à faire des tests extérieurs sur sa station remplie du désinfectant pour les mains Pur Boréal, fabriqué par la Distillerie Beemer.

Les gens semblaient apprécier la borne HYM installée à l’entrée du site du microfestival. Et surtout le gel. « Ça sent bon », lance un festivalier en humant le désinfectant pour les mains Pur Boréal fabriqué par la Distillerie Beemer. « On reste régional », lance Nicolas Guay, qui tenait à utiliser ce gel produit au Saguenay-Lac-Saint-Jean.