Jean-Philippe Bouchard, de la Distillerie du Fjord, pourra faire goûter son gin Km12 à l’occasion d’une mission du Réseau M prévue du 24 au 31 mars prochain.

La Distillerie du Fjord lorgne le marché européen

La Distillerie du Fjord de Saint-David-de-Falardeau, productrice du gin Km12 aux effluves d’épices boréales, tentera de percer le marché français. Une mission commerciale a été mise sur pied par le Réseau M et la Fondation de l’entrepreneurship du Québec.

La microdistillerie a été sélectionnée avec une douzaine d’autres entreprises dirigées par des entrepreneurs de 18 à 35 ans pour se rendre à Paris, du 24 au 31 mars, afin d’accélérer le développement de l’entreprise avec la mise en place de nouveaux partenariats. 

Mentorée par la cellule de la MRC du Fjord, la Distillerie du Fjord s’est déjà démarquée le 2 novembre dernier lors d’un Rendez-vous Réseau M où le dirigeant Jean-Philippe Bouchard devait réaliser un « pitch » de présentation devant une salle de plusieurs centaines de convives. Il a remporté une bourse de 500 $ offerte par la Fondation de l’entrepreneurship.

En entrevue, M. Bouchard a déclaré que dans le cadre d’un travail de maîtrise, il avait planifié d’aborder les marchés francophones de la France, de la Belgique et autres en misant sur la signature purement boréale du nouveau gin. 

Lors de son voyage d’affaires d’une semaine, il va tenter de parler aux agences de distribution desservant l’Europe.

M. Bouchard ajoute qu’à cette étape-ci, il est encore trop tôt pour planifier des rendez-vous, mais rappelle que la France fait partie des pays qui importent le plus de spiritueux canadiens. Le nouveau gin, avec sa signature boréale, devrait pouvoir trouver place sur ce marché d’autant plus que ses qualités ont été reconnues par le San Francisco World Spirits Competition 2017 en remportant une médaille d’or. Il espère au moins une signature avec un distributeur européen.

Outre l’aspect commercial de la mission, le voyage devrait permettre aux dirigeants de se familiariser avec les pratiques et le patrimoine des artisans du vieux continent œuvrant dans le même domaine. « Notre intention est de ramener les tendances et les façons de faire des gens qui produisent là-bas. »

Expansion

Près d’un an après sa mise en production, la Distillerie du Fjord envisage l’expansion de sa production qui est plafonnée actuellement à 50 000 bouteilles sur une base annuelle. 

« Notre plan d’ici trois à cinq ans est de doubler et de tripler la production. Au départ, notre stratégie était de démarrer très petit afin d’optimiser les pieds carrés qu’on occupe. On souhaite agrandir nos installations actuelles ou encore déménager dans un autre bâtiment, mais toujours à Saint-David-de-Falardeau. On souhaite demeurer prudents et faire nos devoirs. »