La Coop des deux rives fusionne avec Nutrinor

La Coop des deux rives de Normandin fusionne avec Nutrinor coopérative. En assemblée générale spéciale, mardi, les membres ont voté à 90,7 % en faveur de cette union.

« On travaillait déjà sur le même territoire et on avait des membres en commun. Pour les producteurs, ça va faire une seule entité pour les servir. L’une de nos préoccupations est de rester proche de nos membres », explique Jean Lavoie, président de Nutrinor coopérative. Il précise que les agriculteurs auront autant sinon plus de services de proximité qu’avant. 

Des postes fusionnés

Les deux entités mettront des ressources en commun et c’est déjà commencé : il n’y a qu’un seul directeur général en poste à Saint-Bruno qui travaille pour les deux organisations. Ce sera le même principe pour le directeur financier notamment. 

D’autres postes pourraient être transformés ou amalgamés au cours des prochains mois. M. Lavoie assure cependant « qu’il va quand même y avoir de l’action à Normandin. »

« Quand on regarde l’avenir, les entreprises qui se développent plus rapidement ont une meilleure chance de survie en se regroupant. On pourra avoir un plus grand pouvoir d’achat. On unit les forces des deux entreprises », souligne Jean Lavoie en ajoutant que la Coop des deux rives de Normandin est en bonne santé financière. 

Les discussions concernant la fusion des deux coopératives étaient en cours depuis un an. Cette union entrera officiellement en vigueur le 3 novembre. 

La Coop des deux rives œuvre dans les domaines agricole, du pétrole et des quincailleries. En 2017, elle a généré un chiffre d’affaires de 21 millions de dollars.