De gauche à droite, l’actionnaire des immeubles Luxuor, Gilles Dufour, la directrice des opérations chez Couche-Tard, Anne-Claire Caron, les franchisés Subway Isabelle Boucher, Gilles Villeneuve et Joanie Villeneuve, et Raphaël Dumais, de AR Construction.
De gauche à droite, l’actionnaire des immeubles Luxuor, Gilles Dufour, la directrice des opérations chez Couche-Tard, Anne-Claire Caron, les franchisés Subway Isabelle Boucher, Gilles Villeneuve et Joanie Villeneuve, et Raphaël Dumais, de AR Construction.

La construction de la station-service au Domaine Luxuor démarre

Les travaux de construction de la station multiservice qui sera située au Domaine Luxuor, écoquartier, sur le boulevard Talbot à Chicoutimi, ont officiellement débuté mardi. Le premier Couche-Tard alimenté au gaz naturel renouvelable de la région et le premier Subway avec service au volant au Saguenay-Lac-Saint-Jean y verront le jour en octobre 2020.

L’actionnaire du Domaine Luxuor, Gilles Dufour, a lancé le coup d’envoi des travaux en début d’après-midi lors d’un point de presse sur les lieux du chantier, accompagné de son associé d’AR Construction, Raphaël Dumais, de la directrice des opérations chez Couche-Tard, Anne-Claire Caron, et de la franchisée Subway, Isabelle Boucher.

Couche-Tard et Subway en nouveauté

Selon M. Dufour, ces deux commerces ont adhéré au projet en raison de leur souci du développement durable. Le chauffage au gaz naturel pour la station Couche-Tard et Subway permettra de réduire les émissions de CO2 de 7,7 tonnes par année, soit l’équivalent de 55 arbres. Le Jardin communautaire du Domaine Luxuor sera fertilisé à l’aide du compostage provenant de la station.

La directrice des opérations chez Couche-Tard, Anne-Claire Caron, a mentionné que l’alimentation au gaz naturel renouvelable cadre avec le plan de développement de la chaîne visant l’utilisation de l’énergie renouvelable et des habitudes écologiques. « Nous avons toujours des plans de développement pour la région puisque le fondateur, M. Couche-Tard (Alain Bouchard), vient d’ici », a-t-elle ajouté. Également, Couche-Tard projette d’ajouter des bornes électriques à la station.

COVID-19 ou non, le premier Subway doté d’un service au volant au Saguenay-Lac-Saint-Jean aurait été en marche en octobre. La situation de pandémie démontre la nécessité du service.

« C’est un beau projet pour nous parce que nos restaurants n’ont pas de service à l’auto en ce temps de Covid. On avait très hâte que le projet lève, parce qu’on se disait que s’il devait y avoir une deuxième vague à l’automne, notre service serait ouvert pour la clientèle », a déclaré la copropriétaire du futur Subway, Isabelle Boucher. Selon elle, la chaîne de restauration se dirige de plus en plus vers le service à l’auto.

Emplacement important

En plus du développement durable, deux autres facteurs font valoir l’emplacement choisi pour la station-service. « Il y a un côté stratégique, nous sommes les premiers à la fin du parc des Laurentides et à l’entrée de l’arrondissement de Chicoutimi. Également, c’est important pour un quartier d’avoir un commerce de proximité où les gens vont au dépanneur ou au restaurant à pied », a expliqué M. Dufour. En effet, dans l’optique de développer des saines habitudes de vie et l’écologie, il ajoute que le déplacement à pied est sollicité.

Le projet, qui demande des investissements totaux de 3,5 millions de dollars, permettra la création d’une trentaine d’emplois.