Comme les jeunes sont souvent de nouveaux employés qui disposent de peu de connaissances sur les risques et les méthodes de travail sécuritaires liés à leur emploi, les risques de blessures sont bien présents.

La CNESST sensibilise les jeunes

Chaque jour, 31 jeunes travailleurs se blessent au travail. Puisque plusieurs jeunes vivront leur première expérience de travail ou décrocheront un nouvel emploi au cours de la saison estivale, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) profite du début de l’été pour sensibiliser jeunes et employeurs à la sécurité au travail.

En moyenne plus de 650 000 Québécois et Québécoises de 15 à 24 ans sont sur le marché du travail de mai à août. Pour tous les travailleurs, les risques de blessures sont plus grands au cours des premières semaines suivant l’embauche. Comme les jeunes sont souvent de nouveaux employés qui disposent de peu de connaissances sur les risques et les méthodes de travail sécuritaires liés à leur emploi, les risques de blessures sont bien présents. Les 15 à 24 ans occupent également régulièrement des postes ayant un cumul de contraintes telles que des horaires irréguliers, un travail répétitif ou une manutention de charges lourdes, ce qui augmente aussi les risques.

La CNESST invite donc les employeurs à échanger avec les jeunes employés afin que ceux-ci n’hésitent pas à exprimer leurs observations, leurs doutes et leurs questionnements liés à leurs tâches. Elle rappelle également que la formation et la supervision dès l’embauche ainsi qu’en cours d’emploi sont des incontournables.