La Caserne de jouets souligne ses 30 ans

Le président de la Caserne de jouets Saguenay, Mario Gagnon, a souligné les 30 ans de son organisme avec ses amis et l’animatrice Chantale Lacroix, mercredi, question de renouer avec certaines familles.

Pour l’occasion, M. Gagnon a invité des personnes à qui son organisme est venu en aide depuis les débuts.

Parmi eux figuraient Nadia Pelletier, cette jeune fille qui s’est fait voler son vélo adapté, cet été, ou encore le couple formé par Alexandre Girard et Caroline Potvin, parents du petit Eliott, à qui on a diagnostiqué une maladie dont il est le seul à souffrir au Québec, soit l’épilepsie dépendante à la pyridoxine.

Il y a deux mois, un médicament non disponible au Canada, mais mis en vente en Grande-Bretagne, a été trouvé pour le sauver. Des doses d’une valeur de 30 à 40 $ chacune doivent lui être administrées aux trois jours.

Pour aider le couple financièrement, la caserne a accordé un don de 1000 $.

M. Gagnon a expliqué que la caserne se consacre à ce genre d’aide, sans compter les 380 000 jouets distribués depuis 1988 à plus de 100 000 enfants.

Mme Lacroix a mentionné qu’elle était heureuse d’être présente à la caserne pour voir l’œuvre de M. Gagnon, un homme qu’elle a connu lors de l’émission Donner au suivant. « Il faut mettre la lumière sur des gens comme Mario. Il faut démontrer qu’il y a encore plein de monde prêt à aider les autres. »

Estimant qu’on ne peut toujours pelleter les problèmes dans la cour des gouvernements, Mme Lacroix a mentionné que ses contacts avec M. Gagnon l’inspirent pour étendre l’œuvre à travers toutes les régions du Québec.