Le maire de Roberval, Sabin Côté, la conseillère municipale, Nicole Bilodeau, soeur Jeanne-d’Arc Bouchard et Tanya Desbiens, régisseure de la bibliothèque et de la culture.

Jeu-questionnaire à Roberval: marier l’histoire aux nouvelles technologies

La Ville de Roberval est riche sur le plan patrimonial. Il suffit d’errer dans les rues de son centre-ville pour croiser une maison de style victorien ou un personnage historique figé dans le bronze avec description.

La Ville avait créé il y a quelques années un parcours de 3,4 kilomètres pour mettre en valeur 64 de ses attraits. Voilà maintenant qu’elle investit 18 000 $ pour mieux le promouvoir.

Ainsi, le public pourra naviguer sur le site interactif circuitpatrimonial.ca, version améliorée, qui offre une option de géolocalisation mettant en valeur des informations à propos d’infrastructures qui se trouvent à proximité.

Par ailleurs, ceux qui le souhaitent pourront s’amuser à découvrir quel personnage historique ayant joué un rôle important à Roberval leur ressemble le plus. Il suffira de répondre à un jeu-questionnaire en ligne pour le savoir. Des prix, dont un séjour à l’Hôtel Château Roberval, seront tirés parmi les participants au sondage.

La sœur Jeanne-d’Arc Bouchard, reçue à la fois par l’Ordre national du Québec et du Canada, fait partie des deux seules personnes intronisées par Roberval qui vivent toujours aujourd’hui.

Mme Bouchard en a ému plusieurs, dont le maire de Roberval, Sabin Côté, avec son discours humble et passionné, mercredi matin.

« Je n’ai jamais pensé aux reconnaissances que j’ai eues. Pour moi, c’était toujours une grande surprise. Mon travail, je l’ai fait pour les gens alcooliques et mon bronze est en l’honneur de ceux qui se sont pris en main. Il y en a qui sont sobres depuis plus de cinquante ans », a-t-elle indiqué.

« Pour moi, d’avoir un monument en chair et en os avec nous aujourd’hui, c’est un honneur », a lancé pour sa part M. Côté, la voix nouée.

« On peut avoir une société aussi laïque qu’on le voudra, on ne peut renier l’héritage qu’ont laissé les Augustines et les Ursulines dans notre communauté », a-t-il fait valoir.

Des cartes et dépliants touristiques sont aussi disponible version papier à la Maison du vélo, à la bibliothèque municipale et au jardin des Ursulines en plus des sites d’hébergement de Roberval.