Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Julie Simard, directrice régionale Saguenay–Lac-Saint-Jean-Côte-Nord.
Julie Simard, directrice régionale Saguenay–Lac-Saint-Jean-Côte-Nord.

Investissement Québec a injecté 125,9 M$ en financement aux entreprises

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
À sa première année dans sa nouvelle mouture, Investissement Québec (IQ) soutient avoir effectué 190 interventions financières auprès des entreprises régionales, pour une valeur de financement de 125,9 M$, soit 662 631 $ par intervention, qui ont permis de maintenir ou de créer 457 emplois.

Il y a un an, Québec avait décidé de procéder au regroupement des bureaux régionaux du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI), ainsi que ceux d’Investissement Québec au Saguenay–Lac-Saint-Jean, et à l’intégration des équipes du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) et d’Export Québec au sein de la société d’État. L’objectif était de permettre au bras financier du gouvernement du Québec de devenir la porte d’entrée des entreprises présentes au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

IQ affirme avoir réalisé 194 accompagnements en services-conseils et interventions ponctuelles, auprès d’entreprises qui font face à des problématiques ou à des défis particuliers afin d’accélérer leur croissance et accroître leur rentabilité.

En entrevue, Julie Simard, directrice régionale Saguenay–Lac-Saint-Jean-Côte-Nord, a mentionné que la performance indiquée plus haut inclut les sommes injectées par décrets par Québec, toutes les filiales d’Investissement Québec, les comptes majeurs ainsi que le Fonds de développement économique. Si on parle uniquement du réseau régional Saguenay-Lac-Saint-Jean, les résultats en termes de nombre d’interventions sont en hausse, mais ne sont pas si flagrants, explique-t-elle.

L’an dernier, plusieurs entreprises ont fait face à des problèmes de liquidités, mais plusieurs autres ont bénéficié de services d’accompagnement en soutien à l’innovation technologique, au numérique, exercice de diagnostic, précise-t-elle.

S’ajoutent 74 accompagnements en soutien à l’exportation réalisés par des experts d’Investissement Québec International auprès d’entreprises souhaitant développer de nouveaux marchés à l’international, ainsi que 26 projets d’accompagnement technologique travaillés par Investissement Québec-CRIQ avec des entreprises à différents stades de maturité.

« Ce constat positif nous confirme que notre gouvernement a eu raison de procéder à la réorganisation de ses interventions en matière d’innovation et d’économie. À la lumière des résultats d’IQ dans la région, nous pouvons nous féliciter du travail accompli avant, pendant et après la pandémie. Nous avons maintenant tous les outils pour accompagner nos entreprises dans le contexte de relance économique », affirme Lucie Lecours, ministre déléguée à l’Économie et députée de Les Plaines par voie de communiqué.

La dernière année, marquée par la pandémie, a été l’occasion de mettre sur pied le programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) COVID-19 destiné à aider les entreprises à préserver leurs liquidités. Le programme a été très populaire au Saguenay–Lac-Saint-Jean, alors que six prêts ou garanties de prêts ont été consentis à des entreprises pour une valeur de financement totale de plus de 17,2 M$.

Le bilan de la dernière année inclut la mise en place, en septembre, du comité de développement régional. Ce comité est formé d’une douzaine de membres représentatifs de l’écosystème économique local ainsi que d’experts d’IQ et du ministère de l’Économie et de l’Innovation. Sa mission est de cibler les entreprises qui ont un potentiel de retombées importantes dans leur milieu et de les mettre en lien avec les experts d’IQ.

Les changements apportés l’an dernier ont permis l’ajout de ressources humaines. Cinq personnes provenant du ministère de l’Économie ont été ajoutées chez IQ Saguenay–Lac-Saint-Jean en plus de l’ajout d’une ressource supplémentaire. Nous sommes en mesure de présenter une offre de services intégrée aux entrepreneurs à tous les stades de leurs besoins, conclut Mme Simard.