Intensifier les pratiques de rétention du personnel

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
En ces temps de pénurie de main-d’oeuvre et de pandémie, les employeurs auraient intérêt à déployer des stratégies de rétention de leurs employés qui vont bien au-delà du salaire.

Voilà le sujet abordé à l’occasion du premier rendez-vous virtuel sur les ressources humaines organisé par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le Fjord, jeudi, en présence de Catherine Émond et de Stéphanie Guérin-Tremblay, toutes deux diplômées en gestion des ressources humaines et oeuvrant chez Go RH. Près d’une soixantaine de dirigeants d’entreprises ont participé à cette première activité.

Le séminaire de formation se voulait dynamique, avec la présentation de petits questionnaires destinés, entre autres, à connaître les connaissances des participants sur les taux de rétention et de roulement du personnel au sein de leur entreprise. Les résultats obtenus ont démontré qu’il y a une certaine méconnaissance dans ce domaine, alors que cet indice peut être une information utile pour connaître la satisfaction du personnel.

En traçant un parallèle entre le marketing commercial et le marketing des ressources humaines, les deux panellistes ont fait savoir qu’il est important pour les entreprises de se positionner afin d’atteindre la main-d’oeuvre recherchée en mettant en valeur l’organisation, en déterminant les profils des postes à occuper et en mettant sur pied des programmes de récompenses. « Ce que vous faites pour fidéliser vos clients, vous devriez le faire pour conserver vos employés », a évoqué l’une d’elles.

Les employeurs ont intérêt à faire preuve de créativité et d’initiative pour motiver les troupes autour de valeurs comme la réalisation de soi, les bonnes relations entre collègues, la reconnaissance du travail accompli et la responsabilisation, des facteurs souvent préférés à une bonne rémunération.

Selon Mme Guérin-Tremblay, de petits gestes peuvent faire la différence au sein d’une entreprise, comme le simple fait de saluer les gens le matin et de prendre des nouvelles des personnes.

Un autre sujet d’importance abordé concerne l’accueil et l’intégration des nouveaux employés. Avant l’embauche, il est important de donner une image claire de l’organisation, du poste qui sera occupé et des tâches à accomplir, tout en déployant des efforts pour bien accueillir la recrue, d’autant plus qu’actuellement, les postulants ont le choix d’aller où ils veulent sur le marché du travail. « C’est à ce moment que le candidat jugera s’il a fait le bon choix », mentionne Mme Émond.

L’accueil des nouveaux employés ne doit pas faire ombrage à l’importance de bien s’occuper des employés en poste. Les sondages internes peuvent être un instrument de choix.

Les participantes reconnaissent que la pandémie de COVID-19 a modifié les pratiques en ressources humaines, avec l’intensification du travail à distance, lequel nécessite de nombreux ajustements lorsqu’il est question d’accueil et de gestion du nouveau personnel, d’où l’importance d’axer les relations de travail sur la bonne communication et l’intensification des pratiques de rétention.