Huit chantiers de réflexion lancés sur le commerce de détail

Huit grands chantiers de réflexion sur l’avenir du commerce de détail dans la province seront lancés prochainement afin de permettre au secteur de rattraper les retards observés sur le plan numérique. Des intervenants des régions du Québec doivent également siéger à ces comités nationaux.

Ces huit chantiers, présidés par des intervenants considérés comme des experts du commerce de détail, auront la responsabilité de produire « une feuille de route réaliste et réalisable », a expliqué Alain Dumas, directeur général de la plateforme numérique Le Panier bleu, en conférence de presse, mardi, avec le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon. « C’est l’étape préliminaire à une transformation majeure du commerce de détail », a-t-il assuré.

Les huit chantiers portent sur les capacités logistiques, le transport et la livraison, la gestion de la vie privée et la protection des renseignements personnels, la gestion de l’expérience consommateur et de la relation client, la sécurité transactionnelle et le commerce numérique, l’origine québécoise des produits et des commerces ainsi que sur la communication marketing.

Une représentation régionale

Les responsables de chacun des chantiers nationaux auront la responsabilité d’identifier et de rassembler des intervenants afin de former un comité qui comprendra également des représentants régionaux.

« Les présidents et les présidentes de chantiers sont sensibilisés au fait que quand ils vont former les comités, on va s’assurer d’avoir sur les comités des représentations régionales afin d’avoir de la diversité au niveau des opinions », a ajouté Alain Dumas.

Les chantiers, pilotés par le Panier bleu, seront également encadrés par Desjardins. Aucun calendrier de travail n’a été établi, a précisé M. Dumas, qui a cependant exprimé le souhait de voir le tout se concrétiser « le plus rapidement possible ».