Nicolas Riverin, président du Groupe Riverin, Josée Fillion et Sabrina Tremblay, coordonnatrices au département de génie civil du Cégep de Chicoutimi, ont paraphé une entente afin de supporter un étudiant lors de ses études dans le domaine.

Groupe Riverin supportera un étudiant en génie civil

Le Groupe Riverin, propriétaire d’Inter-Cité, notamment, suit les pas de l’entreprise Réfraco et supporte un étudiant en génie civil pendant ses études et lui assure un emploi à temps partiel.

Sabrina Tremblay et Josée Fillion, toutes deux coordonnatrices du Département de génie civil au Cégep de Chicoutimi, accompagnées de Nicolas Riverin, président du Groupe Riverin, ont annoncé un premier partenariat visant à résoudre un problème de pénurie de main-d’oeuvre et encourager des étudiants à s’inscrire dans ces programmes techniques. « Notre problématique est d’avoir du personnel technique que l’on peut recruter annuellement. Ça devient de plus en plus difficile d’année en année. On est intéressés par ce programme puisqu’on croit qu’il peut nous permettre d’avoir plus de stabilité », explique M. Riverin.

Selon Mme Fillion, le recrutement de main-d’oeuvre dans les entreprises comme Groupe Riverin est le reflet de la pénurie que vivent les cégeps dans ces disciplines. « Ces années-ci, on recrute 20 étudiants par année. Ça a déjà été 40 finissants. L’un des phénomènes que l’on vit est que la moitié des finissants poursuivent leurs études à l’université. Il ne reste que sept ou huit finissants pour tout le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ils sont très rapidement absorbés par le marché du travail », explique-t-elle.

La preuve en est, selon Mme Tremblay, que beaucoup d’employeurs tentent de recruter la relève en se rendant jusque dans les classes de cours.

Aide

Le nouveau programme annoncé permettra à un étudiant de deuxième année sélectionné par Groupe Riverin d’être supporté financièrement en travaillant une dizaine d’heures par semaine à un taux horaire plus élevé qu’un simple étudiant, de voir ses frais d’inscription collégiaux et achats de livres remboursés avec, en plus, une embauche assurée à la fin des études. Il sera demandé à l’étudiant de demeurer en poste au sein de l’entreprise pendant au moins deux années. Pour l’étudiant qui sera choisi, ça représente une valeur d’environ 15 000 $ garantis par année.

La direction du Cégep de Chicoutimi souhaite que d’autres entreprises, comme Groupe Riverin et Réfraco, puissent offrir un même support.