Les actionnaires de Groupe EDS, Éric Simard, Simon Gobeil, Dave Mclean et Benjamin Giroux ont procédé à l’achat d’un bâtiment et de nouveaux équipements innovants grâce à une aide financière du gouvernement fédéral.

Groupe EDS prend de l’expansion

Le Groupe EDS a ajouté au fil des années plusieurs cordes à son arc, en misant sur la remise à neuf d’équipements industriels, la fabrication de joints d’étanchéité et la fabrication d’équipements innovants, entre autres. Récemment, l’entreprise a pu se spécialiser davantage et améliorer ses performances grâce à une aide financière du gouvernement fédéral qui lui permet de faire l’acquisition d’un nouveau bâtiment et d’équipements.

Rencontrés dans leur bureau par Le Progrès, deux des actionnaires de la compagnie, Benjamin Giroux et Dave Mclean, ont expliqué comment la contribution financière du gouvernement permettra au Groupe EDS de conquérir de nouveaux marchés. Avec cette enveloppe, l’entreprise a choisi d’acquérir un nouveau bâtiment, voisin de celui de l’entreprise sur le boulevard du Royaume, et des équipements numériques automatisés.

« Ça améliorera la capacité de l’entreprise à prendre de l’expansion dans l’exportation de nouveaux produits innovants », a expliqué M. Mclean. Son collègue M. Giroux a enchaîné. « Avec cette contribution financière, nous pourrons augmenter notre productivité, être plus compétitifs, et aller chercher plus de possibilités de marchés. »

Dave Mclean et Benjamin Giroux font partie des actionnaires du Groupe EDS.

Cette aide financière du gouvernement fédéral a été remise par l’entremise de Développement économique Canada (DEC). Elle s’inscrit dans le cadre de l’Initiative pour l’acier et l’aluminium, issue du programme Croissance économique régionale pour l’innovation, qui soutient des entreprises innovantes afin qu’elles trouvent de nouvelles façons de créer de la valeur et qui cherchent à conquérir de nouveaux marchés.

Compétitivité

L’entreprise régionale pourra de cette façon être encore plus féroce face à ses compétiteurs. Même si la compétition varie selon les différents domaines d’expertise de la compagnie, les actionnaires espèrent offrir un service complet en offrant à ses quelque 200 clients actifs au Québec des solutions entières répondant à tous leurs besoins. « Il faut réunir tous nos domaines d’expertise ensemble, travailler en équipe avec nos employés afin de sortir du lot et amener des solutions novatrices », a imagé M. Mclean. Son collègue a ajouté que les récentes acquisitions du groupe allaient lui permettre d’avoir une offre plus complète.

Les décisions cruciales, concernant cette aide financière, ont été prises en équipe, a rapporté M. Mclean. « On s’assoit ensemble et on se consulte, sur les équipements qui seraient à prioriser, c’est vraiment un échange. Aussi, à la base, on vient du plancher, donc on connaît bien les fonctionnements », a-t-il précisé. Son collègue a également mentionné que le groupe misait sur la santé et la sécurité au travail. « On veut avoir une meilleure ergonomie [ ...]. Moins on a de problèmes, plus on est efficaces. »

Une équipe qui s’agrandit

Avec l’acquisition d’un nouveau bâtiment, l’entreprise prévoit agrandir son équipe, d’ici peu. À ce jour, l’entreprise compte une cinquantaine d’employés, répartis sur les 22 000 pieds carrés des deux bâtiments de l’entreprise. Ils œuvrent dans sept secteurs de fabrication. Le personnel recherché sera surtout dans le domaine de l’assemblage.