Stéphanie Fortin, directrice affaires publiques et relations avec la communauté de GNL Québec, a annoncé l’octroi des contrats.

GNL Québec octroie huit contrats d'ingénierie

L’entreprise GNL Québec va de l’avant dans l’étude de sols de son futur complexe de liquéfaction de gaz naturel sur la Zone industrialo-portuaire (ZIP) de Grande-Anse en accordant huit contrats d’ingénierie d’une valeur de 3,6 M$.

Selon Stéphanie Fortin, directrice affaires publiques et relations avec la communauté de GNL Québec, un contrat de 3 M$ a été accordé à la firme Stantec, autrefois Cegertec, afin de réaliser dans les prochaines semaines des études géotechniques sur le site visé par Énergie Saguenay. Ces études seront nécessaires pour déterminer les détails relatifs à la planification des fondations et la réalisation des plans finaux du futur complexe de liquéfaction de gaz de 9 G$. « L’objectif de ces études est de connaître et cartographier la composition des sols en présence. Tout ça s’inscrit dans l’étape d’ingénierie connue sous le nom de Front-End Engineering and Design (FEED) mise en application par Bechtel », a précisé Mme Fortin. Des équipes se déploieront sur le terrain en novembre et décembre prochain.

En plus d’obtenir des coûts et échéanciers plus précis, l’étape FEED servira de base à la suite des travaux d’ingénierie réalisés jusqu’à maintenant et à préparer les plans finaux du projet qui nécessitera la confection d’environ 500 000 à 1 million de dessins.

Outre le contrat accordé à Stantec, GNL Québec a accordé sept contrats de fournitures de biens et services professionnels d’une valeur de 664 000 $.

Parallèlement à ces travaux, GNL Québec poursuit ses démarches afin de s’aligner vers les processus d’évaluation environnementale des gouvernements fédéral et provincial. Elle prévoit que les audiences publiques du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) auront lieu au début de 2020. Les analyses de l’Agence canadienne d’évaluation des impacts se déroulent présentement. Une première série de réponses devrait être soumise en décembre.