Gazoduq dresse son bilan

Un peu plus de 200 citoyens de la région ont assisté aux séances d’information de la consultation maison menée par l’équipe du projet Gazoduq qui consiste à relier l’Ontario au port de Grande-Anse avec une conduite de gaz naturel dont un tronçon passe sur le territoire des municipalités de la région ainsi que sur des terres publiques fréquentées par les villégiateurs.

Dans un communiqué, le promoteur indique que ces rencontres avaient pour objectif d’ouvrir un dialogue avec les citoyens de la région dans le but d’identifier un tracé de moindre impact identifié par le promoteur dans le cadre de son projet déposé au gouvernement du Québec.

« Ces dernières visaient notamment à ouvrir un dialogue sur la raison d’être du projet, à récolter les commentaires et observations sur le corridor à l’étude ainsi qu’au sujet des thématiques d’intérêt de l’étude d’impacts environnemental et social. Au-delà des thèmes plus généraux concernant le projet, les discussions avec les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont porté, entre autres, sur les milieux sensibles de la région puis les retombées économiques locales et les emplois », précise le communiqué.

Les discussions ont de plus porté sur les entraves temporaires à l’utilisation du territoire, l’impact sur les activités récréotouristiques et les terres agricoles. Les emprises de la conduite de gaz, malgré l’enfouissement de la structure, demeurent des zones ou les activités sont limitées après la mise en service.