Frédéric Lepage

Gazoduq consultera à Saguenay mercredi et à Chambord jeudi

Gazoduq poursuit ses consultations, mercredi matin à Saguenay et jeudi à Chambord, auprès des élus afin d’établir le plan de match sur les prochaines étapes à venir en attendant le dépôt l’automne prochain de l’étude d’impact environnemental entourant le projet de nouveau gazoduc de 750 kilomètres devant relier l’ouest de l’Abitibi à Grande-Anse au Saguenay.

Selon Frédéric Lepage, chef relations avec les communautés chez Gazoduq, les représentants des municipalités, groupes socio-économiques et associations touristiques sont conviés à participer à la rencontre destinée à présenter les résultats des consultations et ateliers tenus l’hiver dernier entourant le corridor d’aménagement privilégié pour le passage de l’infrastructure.

Par la même occasion, le promoteur entend recevoir les commentaires des participants afin de savoir si le processus entamé répond à leurs attentes en vue des prochaines étapes.

Le même exercice a eu lieu la semaine dernière en Abitibi et une douzaine de participants se sont présentés sur place.

Au cours de l’automne, le promoteur souhaite organiser des journées thématiques dans les différentes villes afin d’aborder divers enjeux reliés au tracé futur comme la sécurité des installations, les changements climatiques, l’impact environnemental, les milieux humides, la cohabitation avec la foresterie ou encore l’impact sur l’industrie récréotouristique.

Depuis mai dernier, une dizaine d’équipes sont actives sur le terrain afin de dresser divers inventaires de la faune, de la flore, des rivières et milieux à traverser.

Toutes les démarches entreprises devraient permettre à Gazoduq de se présenter, le temps venu, devant le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) avec un dossier ayant mis à contribution les divers milieux. Denis Villeneuve