Mode Choc, représentée par Jessika Roussy, Raymond Roussy, Marlène Hudon et Christel Roussey, a été sacrée entreprise de l'année.

Gala du mérite économique: Mode Choc grande gagnante

La 15e édition du Gala du mérite économique de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord (CCISF) a couronné Mode Choc à titre d’entreprise de l’année, jeudi soir, devant une salle comble de 750 personnes au Delta de Jonquière. Fait à noter, tous les billets avaient été vendus avant même que la venue de Justin Trudeau soit annoncée.

La sélection s’est faite à la suite d’un processus mené par un jury présidé par l’avocat chez Cain Lamarre, André Tremblay.

« Mode Choc est un bel exemple de réussite. Au fil des ans, elle a su s’adapter aux besoins de sa clientèle tout en se développant non seulement dans la région, mais également ailleurs au Québec et même au Nouveau-Brunswick. De six employés en 1983, l’entreprise, qui passe aux mains de la deuxième génération, emploie aujourd’hui plus de 550 personnes », a réagi dans un communiqué la vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCISF, Sandra Rossignol.

Les représentants de l'entreprise de l'année (Mode Choc), accompagné de Denis Bouchard, directeur général, rédacteur en chef  et éditeur adjoint du Quotidien et du Progrès

Si Mode Choc a remporté le Dubuc le plus prestigieux de la soirée, huit autres entreprises ont également été récompensées pour leur travail, leur apport et leur contribution au cours de la dernière année. Mode Choc a mérité un deuxième prix en décrochant les honneurs dans la catégorie Commerce.

STI Maintenance a récolté le Dubuc dans la catégorie Attraction et rétention de main-d’oeuvre, la Distillerie du Fjord a reçu la distinction dans la catégorie Défi territorial (MRC du Fjord-du-Saguenay), AR Construction est la lauréate du Dubuc dans la catégorie Construction, les Industries GCR sont nommées Entreprise manufacturière de l’année et l’Entreprise touristique gagnante est Contact Nature.

Dans la catégorie Service, le Bistrot Café Summum remporte les grands honneurs, tandis que Justine Leduc - Médecine podiatrique, est l’entreprise Startup de l’année. Finalement, Charl-Pol repart avec le Dubuc dans la catégorie Transfert d’entreprise et relève.

Raymond Roussy et Jean-François Nadeau, directeur général du Complexe Jonquière de Rio Tinto

Coup de coeur

Non finaliste, le Domaine Le Cageot s’est tout de même démarqué aux yeux du jury en remportant le prix Coup de coeur du gala annuel, notamment grâce à son dossier de candidature étoffé.

« Fondée en 1977, l’entreprise familiale dont une partie de la clientèle est internationale continue de se démarquer et d’innover, a mentionné le président du jury André Tremblay. L’année 2019 s’annonce d’ailleurs prometteuse pour le Domaine Le Cageot avec un projet d’investissement majeur de plus de trois millions $. »

Sandra Rossignol a rappelé que le Gala du mérite économique de la CCISF était le plus grand rassemblement de gens d’affaires de tout l’Est-du-Québec. Pas moins de 71 dossiers de candidature ont été épluchés par les membres du jury, ce qui constitue un record, tout comme la salle comble annoncée plus de deux semaines avant la tenue de l’événement.

15 personnalités ou familles honorées

+

TABLEAU D'HONNEUR

Pour souligner la 15e édition de son gala, la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord avait lancé un appel pour souligner l’apport économique de 15 personnalités ou familles du Saguenay. Tout ce beau monde a été officiellement honoré jeudi soir.

• Famille Boivin (Fromagerie Boivin)

• Famille Boivin (Groupe Alfred Boivin)

• Famille Bouchard (STAS)

• Laval Boulianne (Hôtel Delta Jonquière, Mercedes-Benz Saguenay, …)

• Famille Couture (Hôtel Le Montagnais)

• Robert Doré (Québec Issime)

• Famille Gagnon (Gagnon Frères)

• Famille Gilbert (Groupe Fernand Gilbert)

• Famille Gilbert (Intercar)

• Robert Hakim (Productions Hakim)

• Famille Harvey (Cegerco)

• Éric Larouche (Hôtel Chicoutimi, RL Énergies)

• Famille Perron (Les Immeubles Perron)

• Famille Riverin (Intercité)

• Rémi Roy (Canmec)