Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Stéphane, Isabelle et Dany Boivin sont de la troisième génération de Boivin à la tête du Groupe Alfred Boivin. ­
Stéphane, Isabelle et Dany Boivin sont de la troisième génération de Boivin à la tête du Groupe Alfred Boivin. ­

Gala des Dubuc: le Groupe Alfred Boivin sacré Entreprise de l’année

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le Groupe Alfred Boivin est ressorti de la 17e édition du Gala des Dubuc avec les grands honneurs, mercredi soir. L’entreprise de génie civil a remporté le titre d’Entreprise de l’année au terme d’un gala virtuel.

« On est très heureux, très fébrile. C’est un bel honneur que vous nous faites aujourd’hui. On est très, très, très touché. Vendre une marque, vendre une entreprise, c’est facile. Avoir des valeurs d’entreprise, c’est facile, on écrit ça sur un site Internet, mais le vivre de l’intérieur, voir les gens transmettre ces valeurs-là et leur passion, c’est quelque chose. On est 350-400 personnes à le faire, ça nous touche beaucoup », a commenté le directeur général de Groupe Alfred Bovin, Stéphane Boivin, qui a été surpris de la reconnaissance, lui qui n’avait même pas préparé de discours au cas où il gagnerait.

Le Groupe Alfred Boivin œuvre dans le domaine du génie civil depuis près de 75 ans. Sa diversification et son expertise ont mené à son choix comme Entreprise de l’année, tout comme le fait qu’il est en constante évolution et qu’il se perfectionne sans cesse afin d’être continuellement un chef de file dans ses activités.

« Faire sa marque dans la construction, avec les contraintes d’aujourd’hui, c’est un gros défi. Les nuits blanches, l’incertitude et le doute, c’est le quotidien d’un entrepreneur, mais heureusement, on a une équipe de feu avec nous qui nous aide. On est vraiment heureux et sans eux, rien ne serait possible. Félicitations aussi aux autres nommés », a également mentionné M. Boivin.

Le président de la CCISF, Carl Laberge, a tenu à féliciter le Groupe Alfred Boivin et tous les autres gagnants. « Le Gala a pour but de célébrer l’excellence, la résilience, l’innovation et la créativité des entreprises d’ici. Nous sommes très heureux de mettre de l’avant et de faire rayonner ses organisations qui ont su, malgré la situation, se renouveler et tirer profit des occasions qu’a amenées cette crise. Reconnaître les succès en affaires, c’est maintenant plus important que jamais », a souligné M. Laberge.

De son côté, la vice-présidente exécutive et directrice générale, Sandra Rossignol, a remercié les partenaires de l’événement et tous ceux qui y ont participé de près ou de loin. « Un événement comme celui-ci, c’est 10 mois de travail, avec une cinquantaine de bénévoles impliquées. J’aimerais remercier sincèrement les différents comités qui ont travaillé tout au long de l’année, soit le comité organisateur, de mises en candidature et du jury, ainsi que les membres du conseil d’administration, l’équipe de la CCISF, sans oublier nos précieux partenaires, sans qui rien de tout cela ne serait possible, », a déclaré Mme Rossignol, qui s’est également réjouie du succès de la soirée.

Hommage à Robert Hakim

Entre les remises de prix, l’organisation a rendu hommage au producteur Robert Hakim, décédé le 31 mars dernier. « Ce soir nous avons une pensée spéciale pour saluer sa mémoire. Nous conservons l’héritage de l’ensemble de son œuvre. Il restera à jamais dans la mémoire collective. Merci, Robert, d’avoir fait rayonner notre belle région, partout sur la planète. On t’aime », a dit la coanimatrice de la soirée, Marie-Ève Jean. Le discours a été suivi d’un moment de silence en son honneur.

La Chambre et les organisateurs du gala ont ensuite honoré cinq personnalités régionales du développement économique. Leur apport à la création de richesse, de bons emplois et d’expertise ainsi que le rayonnement à l’extérieur des frontières de la région étaient les critères qui ont mené aux choix. Éloïse Harvey de Mecfor, la famille Bonneau d’Industries Dodec, Jean-François Landry de RSI Environnement, Marc Savard de la Fonderie Saguenay et Richard Létourneau de La Charpenterie rejoignent les 15 personnalités honorées en 2019, dont M. Hakim.

Les gagnants et finalistes

En plus des grands honneurs, le Groupe Alfred Boivin a mis la main sur le Dubuc de la catégorie Entreprise de construction. Des Dubuc ont aussi été remis à huit autres entreprises finalistes dans leur catégorie respective. Trois entreprises étaient en nomination dans chaque catégorie.

La CCISF a confirmé la tenue d’une 18e édition en 2022. Le gala sera présenté le 12 mai au Delta Saguenay. D’ailleurs, la CCISF espère pouvoir rassembler ses finalistes et ses partenaires l’an prochain, mais n’écarte pas la formule hybride avec une partie en présentiel et une diffusion en direct sur le Web.

+

LISTE DES GAGNANTS

Attraction et rétention de main-d’oeuvre

- Lachance & Gravel (Gagnant)

- Groupe Alfred Boivin

- Contact Nature

Commerce

- Galerie du Jouet JFA (Gagnant)

- Bijoux Médusa

- Boutique La Fabrik

Défi territorial

- Microbrasserie La Chasse Pinte (Gagnant)

- Ferme les Alpagas Là Là

- Confections Imagine

Entreprise de construction

- Groupe Alfred Boivin (Gagnant)

- J.E. Perron - Domaine Luxuor

Entreprise manufacturière

- La Voie Maltée (Gagnant)

- Altitude Conception Inc.

- MR FAB

Entreprise touristique

- Domaine Le Cageot (Gagnant)

- Festival des Bières du Monde de Saguenay

- Delta Saguenay

Service

- Contact Nature (Gagnant)

- BC Assur

- Lachance & Gravel

Startup

- Arvida Roasting Co (Gagnant)

- Créations Anicko

- Optimal & Co

Transfert d’entreprise et relève

- BC Assur (Gagnant)

- Domaine Le Cageot

- Vitrerie 20/20 inc.