- Archives Le Quotidien
- Archives Le Quotidien

Futur hangar de la 3e Escadre: lancement prochain des appels d’offres pour Bagotville

Denis Villeneuve, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Denis Villeneuve, journaliste de l'Initiative de journalisme local
Le Quotidien
Pendant que le processus d’acquisition des avions de remplacement des CF-18 suit son cours, le ministère de la Défense nationale prépare les futures infrastructures terrestres avec le lancement en septembre prochain d’un appel d’offres pour la conception du futur hangar de la 3e Escadre de la Base de Bagotville.

Le ministre de la Défense nationale, Harjit S. Sajjan, a procédé à l’annonce d’une première étape avec l’attribution d’un contrat de 9,2 M$ à l’entreprise EllisDon Construction Services inc. d’Edmonton pour la conception d’une installation destinée aux nouveaux chasseurs de la 4e Escadre Cold Lake, l’une des deux principales bases d’opérations pour les futurs chasseurs. L’infrastructure de Cold Lake hébergera deux escadrons d’appui tactique. Elle aura une superficie d’environ 19 300 mètres carrés. La Défense nationale y abritera également des escadrons d’entraînement opérationnel et d’appui tactique et leurs installations d’entraînement.

Dès le mois prochain, un autre contrat de conception sera accordé, cette fois, pour Bagotville, à la suite de la publication d’un appel d’offres lancé en juin dernier.

Au cabinet du ministre, il n’a pas été possible d’obtenir les détails concernant les futures installations de Bagotville. À ceux qui seraient tentés d’y voir une annonce dans l’éventualité d’élections à l’automne, l’attachée de presse du ministre, Floriane Bonneville, a mentionné qu’il s’agit d’un projet d’appel d’offres longuement planifié par la Défense depuis une dizaine de mois.

Ces infrastructures permettront d’assurer l’entretien et l’exploitation à long terme des 88 nouveaux avions qui seront acquis par l’Aviation royale canadienne (ARC) en 2022 dans le cadre du Projet de capacité future en matière d’avions-chasseurs (PCFAC) qui prévoit un investissement variant entre 17 et 19 G$.

Le ministère prévoit que plus de 900 emplois devraient être créés dans le cadre des travaux de conception et de construction des deux installations de Bagotville et Cold Lake. Le début des travaux de construction aux deux bases est prévu à l’été 2022.

Les deux contrats de conception comprendront des options pour la construction des nouvelles installations, ainsi que de toute infrastructure supplémentaire requise en fonction de l’avion choisi, si le Canada décidait d’exercer ces options de prolongation.

Ces installations seront conçues et construites de manière à respecter la désignation LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) et à incorporer autant de mesures efficaces sur le plan énergétique que possible.