Maxime Vaugeois et Guillaume Lavoie sont les propriétaires de Fit Gastronomie.

Fit gastronomie: 3000 repas santé livrés chaque semaine

Maxime Vaugeois a commencé à concocter des plats préparés dans la cuisine de ses parents. Il cuisinait alors une centaine de repas par semaine. Quatre ans plus tard, le jeune homme de Chicoutimi et son associé, Guillaume Lavoie, embauchent une quinzaine de personnes et préparent pas moins de 3000 repas par semaine. Fit Gastronomie compte maintenant des clients au Saguenay–Lac-Saint-Jean, à Québec, à Gatineau et dans la région de Charlevoix.

Le Progrès a visité l’usine de production de Fit Gastronomie, mercredi dernier. L’équipe célébrera son premier anniversaire de production à l’usine de la 6e rue de La Baie, le 15 mai. La quinzaine d’employés de la petite entreprise s’affairaient à préparer les repas qui partaient pour la livraison vendredi. Pas moins de 3000 repas de Fit Gastronomie sont préparés avec soin et consommés chaque semaine. Et ce nombre est en croissance.

« Ça va vraiment bien. Nous livrons 50 % de notre production ici, dans la région, et 50 % à l’extérieur, surtout à Québec. Le nombre de commandes est en croissance. Nous commençons à être de plus en plus connus », a expliqué Guillaume Lavoie, qui s’est associé à Maxime Vaugeois il y a un an.

Les légumes sont frais et coupés sur place.

Depuis le déménagement du local de Jonquière à la petite usine de La Baie, l’entreprise a pu augmenter son rythme de production grâce à l’achat de nouveaux équipements, notamment pour la coupe des légumes.

L’idée de lancer un service de plats préparés a commencé à germer dans l’esprit de Maxime Vaugeois il y a quatre ans. « C’est mon entraîneur qui m’en a jasé, lorsque je cherchais à bien m’alimenter. J’ai toujours aimé cuisiner et j’ai commencé à faire des plats bons au goût, mais aussi bons pour l’entraînement. Je travaillais dans la cuisine de mes parents ! La première année, j’en faisais une centaine par semaine. J’ai ensuite loué un petit local à Chicoutimi pour augmenter la production, puis à Jonquière, car mon local était devenu trop petit. J’ai aussi adapté les recettes pour que ce soit bon pour monsieur et madame Tout-le-Monde. J’aime joué avec la gastronomie tout en étant santé », explique le jeune homme de 28 ans.

C’est Maxime Vaugeois qui est le chef de son entreprise. À ce jour, il a créé environ 400 menus différents, qu’il renouvelle au rythme de ses inspirations et des saisons.

« C’est vraiment fait maison de A à Z. Les légumes sont frais et sont coupés ici. Les sauces sont concoctées ici aussi. Ce ne sont pas des sauces en poudre. La viande est aussi cuite ici à la perfection, et c’est ce qui fait notre succès, je pense », a souligné le chef cuisinier.

La Fit poutine et le mac and cheese à la courge butternut sont deux exemples de repas fort appréciés par la clientèle, mais qui sont cuisinés de façon santé. « Disons que je joue beaucoup avec les ingrédients, selon les plans alimentaires conçus pour les entraînements, mais aussi accessibles à tous », ajoute Maxime Vaugeois.

Pas moins de 3000 repas sont livrés chaque semaine.

Lors de la visite dans la salle de production, les employés remplissaient les contenants qui partaient ensuite pour la livraison. Les clients de Fit Gastronomie reçoivent leur commande les mardis et les vendredis, et les employés sont en cuisine presque tous les jours de la semaine.

Une quinzaine d’employés s’activent chez Fit Gastronomie.

+

ÊTRE LE PLUS VERT POSSIBLE

Fit Gastronomie tente d’être le plus vert possible. Les contenants sont recyclables, les boîtes de livraison sont récupérées par l’entreprise, et les cuisiniers évitent le gaspillage alimentaire. 

« Nous voulons vraiment faire le mieux possible pour l’environnement. S’il y avait des contenants compostables, c’est certains qu’on emballerait nos produits là-dedans, mais pour le moment, ce n’est pas possible. Au moins, tout est recyclable ou récupéré », explique l’un des propriétaires, Guillaume Lavoie.

Lorsqu’un client passe une commande chez Fit Gastronomie, une boîte contenant les plats est livrée à sa porte. Cette boîte contient des glaces pour la conservation de plats, et le tout est récupéré par le livreur la semaine suivante. 

« Nous achetons également tous nos ingrédients en gros et nous avons nos propres camions de livraison. Bref, on tente de réduire notre empreinte écologique », a ajouté Guillaume Lavoie.

« Je pense que ce qui fait notre succès, c’est l’expérience générale, la nourriture, le service et la livraison », note le jeune homme de 24 ans.