Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est Nutrinor qui alimentait la quinzaine de restaurants

Fini Nutrinor au McDonald’s

McDonald’s Canada centralise son approvisionnement en lait et crème, faisant perdre d’importants contrats à des entreprises situées dans différentes régions du pays.
C’est encore le logo de la coopérative régionale qu’on retrouve sur les petits contenants de lait. Mais Nutrinor aurait fait sa dernière livraison de lait il y a plusieurs jours.

La direction de la chaîne de restauration rapide aurait décidé de faire affaire exclusivement avec la firme Martin Brower Canada, qui travaille avec Saputo. Le géant québécois deviendrait ainsi le seul fournisseur laitier des restaurants McDonald’s. Martin Brower est le plus grand distributeur de produits au monde pour les restaurants McDonald’s.

La direction de la chaîne de restauration n’a pas confirmé cette information. L’équipe de relations publiques de McDonald’s n’a pas répondu à la demande logée par Le Quotidien.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, c’est Nutrinor qui alimentait la quinzaine de restaurants. C’est encore le logo de la coopérative régionale qu’on retrouve sur les petits contenants de lait. Mais Nutrinor aurait fait sa dernière livraison de lait il y a plusieurs jours. 

Jointe lundi en fin de journée, la responsable des communications, Élisabeth Gaudreault, confirme la fin du contrat. Cette dernière a cependant préféré ne pas commenter davantage pour le moment. 

La décision de centraliser l’approvisionnement n’aurait pas fait l’unanimité. Selon des informations obtenues par Le Quotidien, certains franchisés de la province auraient tenté de convaincre la direction nationale de conserver les partenariats avec différents transformateurs. Les restaurants McDonald’s achetaient près de 300 000 litres de lait transformé en région. 

Les agriculteurs de la région ne verront pas de différence sur leur production, en raison du système de gestion de l’offre. Ce sont les transformateurs qui seront le plus affectés. Mais le lait des producteurs sera davantage transformé à l’extérieur de la région, ce qui va à l’encontre des principes de développement durable. L’usine de Nutrinor est située au cœur de la région, à Alma, soit à 30 minutes du grand marché de Saguenay. 

« Que ça soit Saputo, Agropur ou Parmalat, on va vendre au même au prix. La gestion de l’offre protège cela. Ça ne changera donc pas les revenus des producteurs. Mais le jour où on n’aura plus de transformateurs, ça va être regrettable. Ce sont des emplois. Que nos joueurs régionaux ne soient pas capables de maintenir une présence forte dans la région, ce sont des éléments du marché qu’on trouve regrettables », commente Daniel Gobeil, président du Syndicat des producteurs de lait du Saguenay-Lac-Saint-Jean. En 2010, rappelons-le, les restaurants Tim Hortons avaient aussi mis fin aux contrats avec Nutrinor et la Laiterie de La Baie.

Les restaurants McDonald’s achetaient près de 300 000 litres de lait transformé en région.