Festival des bières du monde: Une première subvention de la Ville

Pour la première fois de son histoire, le Festival des bières du monde reçoit une subvention de la Ville. Les 50 000 $ versés par Saguenay sont toutefois en deçà des attentes du promoteur Robert Hakim, qui aurait aimé obtenir une somme équivalant à 20 pour cent de son budget d’exploitations. Celui-ci atteindra 850 000 $ cette année.

Dans les faits, Le Festival des bières a reçu de l’argent l’an passé, une somme qui correspond à celle versée pour 2018. Mais l’enveloppe financière provenait de trois sources différentes. Promotion Saguenay donnait 25 000 $, tandis que l’arrondissement de Chicoutimi fournissait 15 000 $. De son côté, le comité exécutif autorisait le paiement de 10 000 $ à l’événement piloté par Robert Hakim. Pendant les huit premières années de vie du Festival des bières, le producteur et promoteur a cependant reçu une fin de non-recevoir de la part de la Ville.

Depuis l’élection de Josée Néron à la mairie, les façons de faire ont changé en ce qui a trait à l’octroi de financement. Tout est dorénavant centralisé et les sommes proviennent d’une même source. 

Robert Hakim croit qu’il y aurait cependant lieu de bonifier le soutien financier accordé à des événements qui ont fait leur preuve et qui affichent une croissance importante. 

« Quand on regarde ça, c’est nettement sous-financé. Pour le Festival des bières, on est passés d’un budget de 200 000 $ à 850 000 $ en dix ans. Et pendant les huit premières années, on n’a pas eu un sou. Dans notre demande de subvention, on avait mis 20 pour cent du budget, mais on a eu environ 5 pour cent », commente-t-il, ajoutant que des grands événements reconnus par la ville de Québec obtiennent une part de financement plus élevée. 

FIRM

En 2018, le Festival international des rythmes du monde (FIRM), également dirigé par Robert Hakim, obtient 365 000 $. C’est environ 30 pour cent du budget global de l’événement, estimé à 1,2 million $. Pour un festival de cette ampleur, le producteur croit que la subvention municipale devrait idéalement atteindre 40 pour cent.

Lors de l’assemblée du comité exécutif du 1er mars, Saguenay a autorisé le versement de subventions à une série d’organismes. Le Festival Jazz et Blues recevra 103 750 $ cette année, alors que Jonquière en Musique touchera 146 000 $. La Ville donne 155 000 $ à Saguenay en neige et 55 000 $ aux Grandes Veillées de La Baie. Festi-Rire obtient pour sa part 10 000 $ et Panache Événement Mode aura droit à 15 000 $. 

Pour obtenir des deniers publics, chaque promoteur d’événement doit fournir des états financiers, des lettres patentes valides, la liste des membres du conseil d’administration, un budget provisionnel et un rapport d’activités annuelles. D’autres festivals qui ont soumis des demandes de financement devraient obtenir une réponse sous peu.