La transaction inclut également le spa nordique Édouard-les-bains.

Éric Larouche acquiert la Maison de Vébron

L’homme d’affaires et hôtelier chicoutimien Éric Larouche étend ses activités commerciales du côté du Bas-Saguenay en se portant acquéreur de la Maison de Vébron et du spa nordique Édouard-les-bains situés à L’Anse-Saint-Jean.

M. Larouche a confirmé une information qui circule déjà depuis plusieurs jours au Bas-Saguenay, à la suite de la signature de la transaction avec les ex-propriétaires, Denis Girard et Lynn Mercure, au cours des derniers jours. Ces derniers, d’ex-travailleurs de l’Usine Port-Alfred, ont décidé de vendre leurs actifs pour prendre leur retraite. La Maison de Vébron, inaugurée en décembre 2004, comprend 18 chambres et deux cuisines communes, réparties en deux pavillons différents. En ce qui a trait à Édouard-les-bains, son inauguration a eu lieu en 2007.

Éric Larouche croit au potentiel touristique de la station de ski du Mont-Édouard.

En entrevue, M. Larouche a déclaré qu’il avait décidé de se porter acquéreur des deux établissements parce qu’il croit avant tout au potentiel touristique de la station de ski du Mont-Édouard. « Cette transaction pour l’achat de l’hôtel et du spa nordique viendra compléter notre offre de produits d’hébergement au Mont-Édouard pour le fjord, l’Hôtel Chicoutimi pour le centre-ville et l’Auberge des îles pour le lac Saint-Jean », a déclaré M. Larouche.

Il estime que les trois établissements pourront bénéficier d’une gestion centralisée au plan marketing, avec le regroupement des sites Web, ainsi qu’au chapitre de l’administration des affaires. Selon lui, il n’en demeure pas moins qu’il faudra toujours continuer de bénéficier de la main-d’œuvre locale puisque les services en place continueront d’être dispensés. « On a de belles choses qui s’en viennent et il y aura des ajustements qui seront mis en opération, entre autres, pour offrir certains abonnements pour Édouard-les-Bains », a-t-il indiqué.

Du côté des ex-propriétaires, Mme Mercure s’est dite très heureuse que l’établissement qu’elle a fondé ait été acquis par un hôtelier de la région, lequel a démontré de l’intérêt pour continuer à desservir la clientèle touristique régionale.

La transaction dépasse le million de dollars.