Richard Martel
Richard Martel

Élargissement de l’aide aux entreprises: Richard Martel satisfait

Le député conservateur de Chicoutimi–Le Fjord, Richard Martel, se réjouit devant l’annonce qu’a faite le gouvernement du Canada, mardi, au sujet de l’élargissement de l’aide aux petites entreprises dont le revenu a diminué en raison de la COVID-19.

Désormais, un plus grand nombre d’entreprises pourront faire la demande des prêts sans intérêt ou des prêts-subventions pouvant atteindre 40 000 $ offert par le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC), étant donné que les critères d’admissibilité sont élargis.

« Je suis extrêmement content, car on sentait une injustice pour les petites entreprises de chez nous qui payaient leurs employés différemment. Par exemple, les entreprises qui remplissaient l’ensemble des critères, mais qui payaient leurs employés par dividendes, en partage de revenus ou encore à contrats n’avaient pas accès à l’aide. C’était tout simplement injuste », a fait savoir Richard Martel dans un communiqué, mardi.

Les entreprises dont la masse salariale est de moins de 20 000 $ y ont maintenant droit, mais doivent détenir un compte d’opérations d’entreprise dans une institution financière participante, un numéro d’entreprise de l’Agence du revenu du Canada, et avoir fait une déclaration de revenus en 2018 ou 2019.

Pour être admissibles, les demandeurs doivent également avoir des dépenses non reportables admissibles totalisant entre 40 000 $ et 1,5 million de dollars. Ces dépenses pourraient comprendre le loyer, les taxes foncières, les frais de service ainsi que les assurances.

« Les conservateurs et moi sommes sur le dossier depuis des semaines. Je suis soulagé que le ministre des Finances ait changé son fusil d’épaule. Il y a deux semaines, lorsque j’étais en Chambre, j’ai questionné le gouvernement sur ça et on m’avait fait savoir qu’ils en auraient plus à dire bientôt. J’étais optimiste et aujourd’hui, on a un résultat positif », a ajouté le député de Chicoutimi.