Olivier Marcotte et Vincent Alarie-Tardif voient grand pour leur entreprise de peinture résidentielle et commerciale, Écono Pro.

Du football à la peinture: Vincent et Olivier se lancent en affaires

Miser sur une carrière dans le monde du sport professionnel sans détenir un plan B peut être un pari très risqué. Le footballeur du Rouge et Or de l’Université Laval Vincent Alarie-Tardif n’était pas du genre à placer tous ses œufs dans le même panier. C’est pourquoi il y a un an, il s’est uni à son meilleur ami, Olivier Marcotte, pour démarrer une entreprise spécialisée dans la peinture résidentielle et commerciale. Depuis, Peinture Écono Pro a le vent dans les voiles.

Les deux jeunes entrepreneurs, qui ont fait leurs premières armes dans le métier pendant leurs études universitaires, veulent relever les standards de l’industrie d’un cran. Vincent Alarie-Tardif terminera bientôt un baccalauréat en Sciences de la consommation, profil entrepreneuriat, à l’Université Laval. Oliver Marcotte achève un bac en administration à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Olivier a joué pour les Mustangs du Cégep de Chicoutimi pendant quelques années. Vincent a une feuille de route qui s’échelonne sur 16 ans dans le domaine du football. Ce sport n’est pas l’unique passion du duo, soudé depuis la cinquième année du primaire. Passionnés par l’entrepreneuriat, ils se sont lancés corps et âme dans leur projet d’affaires, qu’ils considèrent comme leur « bébé ». Tous deux étudiants, ils n’ont pu bénéficier du soutien d’une banque pour lancer leur entreprise. Ils ont donc financé eux-mêmes les activités de la compagnie et ont travaillé d’arrache-pied pour que le démarrage soit réussi. 

À en croire les fondateurs d’Écono Pro, les affaires vont bien. Vincent, 25 ans, et Olivier, 24 ans, s’apprêtent même à lancer une nouvelle division consacrée aux toitures dès janvier.

« On veut apporter notre vision à ce domaine. Notre force est vraiment le marketing, le service client et l’innovation. C’est la nouvelle génération qui arrive dans le métier et on veut installer le renouveau », fait valoir Vincent Alarie-Tardif, dont la carrière de footballeur universitaire est officiellement terminée.

La possibilité qu’il soit repêché par une équipe de la Ligue canadienne de football demeure, mais comme le précise le jeune entrepreneur, il s’agit d’un métier éphémère et il est donc impératif de prévoir à long terme. L’essor de l’entreprise, qui desservira la clientèle résidentielle et commerciale de la région, anime le duo d’entrepreneurs au plus haut point. Ils entendent continuer de miser sur un marketing léché et de mettre à profit les réseaux sociaux pour se faire connaître. Vincent Alarie-Tardif et Olivier Marcotte ont la ferme intention de rehausser les standards de l’industrie.

Chez les Desmarais

La première année d’activités d’Écono Pro a largement outrepassé les objectifs fixés par ses propriétaires. Les contrats se sont multipliés et l’entreprise a pu fournir du travail à une dizaine de personnes. Le magnat André Desmarais, président de Power Corporation, a demandé à Écono Pro de fournir une soumission pour un contrat de peinture au domaine familial de Sagard. Comme la municipalité chevauche le Saguenay-Lac-Saint-Jean et Charlevoix, une compagnie de chaque région a été invitée à soumettre une proposition. Les patrons d’Écono Pro ont évidemment été ravis de décrocher le contrat, lequel avait pour principal but de retaper le chalet d’André Desmarais, un bâtiment de bois qui avait perdu un peu de son lustre.

Au cours des prochains mois, Vincent Alarie-Tardif et Olivier Marcotte ont l’intention d’être présents sur le terrain et de continuer de faire connaître leur compagnie. 

« On est l’exemple que quand on veut démarrer quelque chose, c’est important de croire en ses idées. On est ambitieux et on voit grand. On a une vision et on veut que les gens croient en nous. On est partis de zéro, sans emprunt, pendant qu’on était aux études. Maintenant, on a la tête pleine de projets », relève Olivier Marcotte, qui confie que lui et son collègue caressent aussi des projets liés au secteur immobilier.