Mikhaël Simard, ingénieur de projets, et Any Truchon, responsable des communications chez Cycle Devinci, ont fait visiter la nouvelle ligne de production installée dans l’immeuble Proco à La Baie.

Devinci prend de l’expansion pour répondre à la demande

Cycles Devinci assume sa croissance dans la vente de vélos urbains avec l’ouverture d’une nouvelle ligne de production dans le complexe Proco, de La Baie. Elle pourra ainsi répondre à une commande de 7000 unités de la ville de Barcelone, en Espagne, dont un lot de 1000 vélos électriques dernier cri du modèle Boost.

Depuis deux semaines, 28 postes de travail ont été aménagés au sein du complexe afin de répondre à la demande de la cliente espagnole qui prévoit distribuer les vélos conçus et assemblés au Saguenay dans ses 10 districts au printemps 2019, explique Any Truchon, responsable des communications chez Cycle Devinci, accompagnée de Mikhaël Simard, ingénieur de projet pour la section vélo en libre-service.

Mme Truchon rappelle que Devinci est le fournisseur et partenaire de PBSC Solutions Urbaines, l’entreprise qui commercialise les systèmes de vélo partage, incluant les bornes et stations de vélos qui prennent divers noms selon les pays et villes. Montréal a adopté le nom Bixi tandis qu’à Barcelone, le réseau de vélo partage s’appelle Bicing.

La décision d’ouvrir une deuxième ligne de production à La Baie sur une surface de 15 000 pieds carrés a été justifiée par le manque d’espace à l’usine de la rue Manic. « Il était dans l’air qu’on déménage ou réorganise l’usine de la rue Manic. Nos employés étaient coincés pour faire certaines manipulations sur la chaîne de production. La circulation du flot de marchandise n’était pas efficace », explique M. Simard.

Le montage des vélos Devinci se poursuit tout de même sur la première ligne de production de la rue Manic tandis que les cadres seront toujours peints à Jonquière par Peinture RSM.

L’investissement de 200 000 $ s’est traduit par l’embauche d’une vingtaine de personnes et, selon Mme Truchon, il y aurait encore une dizaine de postes à pourvoir pour des travailleurs possédant une certaine dextérité manuelle et désireux de travailler 40 heures par semaine sur quatre jours et demi.

boost

Outre la livraison de vélos propulsés par la force physique, Devinci et PBSC livreront 1000 exemplaires du modèle Boost, un système de vélo électrique à pédalage assisté d’une batterie de grande capacité intégrée à même le cadre en aluminium du vélo procurant une autonomie de plus de 60 kilomètres. Mme Truchon affirme que l’avantage de ce mode de propulsion est qu’il s’ajuste à chaque cycliste selon l’effort physique qu’il fournit.

« L’un des avantages du système est que les usagers qui décident de se déplacer pour le travail avec le Boost n’arrivent pas en sueur à destination », mentionne-t-elle.

Devinci voit un grand avenir pour ce mode de propulsion.

Depuis une dizaine d’années, Devinci a produit 65 000 vélos urbains qui roulent dans les rues de 35 pays à travers le monde.