Marc Villeneuve, vice-président pour le secteur Développement et partenariats dans l’est du Québec chez Desjardins, et Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, étaient tout sourire lors de l’annonce de six investissements entièrement consacrés à des projets régionaux.

Desjardins investira 580 000 $ dans six projets

Le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier, était de passage dans la région, mardi, pour annoncer plusieurs investissements totalisant un montant de 580 000 $. La somme, octroyée via le Fonds de 100 M$ de Desjardins, servira à soutenir six projets régionaux.

La Fédération québécoise des coopératives forestières, la MRC du Domaine-du-Roy, la station de ski du Mont-Édouard, les Ateliers coopératifs du Fjord, l’Ermitage Saint-Antoine et les Entreprises-Jeunesse sont les bénéficiaires de ce nouvel investissement. Incluant la nouvelle annonce, près de trois millions $ ont été investis au Saguenay–Lac-Saint-Jean depuis l’ouverture du Fonds de 100 M$.

Annoncé en novembre 2016, le Fonds de 100 M$ a pour objectif de soutenir des projets en lien avec la mission socioéconomique que s’est donnée le Mouvement. Pour être sélectionné, un projet doit s’inscrire dans le domaine de l’entrepreneuriat, de l’éducation, de la responsabilité sociale, du développement durable ou de l’enrichissement de la communauté.

C’est un Guy Cormier visiblement très enthousiaste qui a annoncé la nouvelle, lors d’une conférence de presse où étaient réunis des membres du Mouvement Desjardins et les responsables des projets choisis. M. Cormier a rappelé que le Fonds de 100 M$ était une initiative très importante pour lui lors de son arrivée à la présidence, et que l’idée est née d’un désir pour le Mouvement d’être encore plus impliqué. « En date d’aujourd’hui, ce sont plus de 75 M$ qui ont été investis dans plus de 360 projets partout où nous avons des activités, au Québec et en Ontario », a souligné M. Cormier. Marc Villeneuve, vice-président pour le secteur Développement et partenariats dans l’est du Québec chez Desjardins, croit que l’association entre le Mouvement et diverses initiatives régionales « démontre la volonté de Desjardins d’enrichir la vie des gens et des communautés ».

Questionné quant à l’avenir du Fonds de 100 M$, qui arrive à échéance à la fin de l’année 2019, Guy Cormier a laissé entrevoir un avenir très positif, affirmant même que des démarches étaient déjà en cours pour renouveler le fonds. « Nous avons sondé les administrateurs des caisses et ceux-ci nous ont clairement fait savoir qu’ils souhaitaient un renouvellement du fonds. Le conseil d’administration se penchera là-dessus en novembre. D’ici décembre, on devrait être en mesure d’officialiser l’annonce. »

Les six investissements, totalisant un montant de 580 000 $, sont octroyés dans le cadre du Fonds de 100 M$, une initiative qui veut soutenir des projets s’alignant avec les valeurs de Desjardins.

Des investissements qui sont les bienvenus

Avec un investissement de 150 000 $, la Fédération québécoise des coopératives forestières (FQCF) pourra désormais connecter la forêt aux usines de six coopératives, dont quatre au Saguenay et une au Lac-Saint-Jean. Le directeur général de la FQFC, Jocelyn Lessard, a indiqué par voie de communiqué que « grâce à ces données, les usines bénéficieront d’une meilleure visibilité et prévisibilité de l’approvisionnement disponible ».

Marie-Ève Carrier, coordonnatrice marketing à la station de ski du Mont-Édouard, explique que l’investissement de 125 000 $ reçu de la part du Mouvement a permis d’aménager deux nouveaux secteurs haute-route au réseau de pistes. « Desjardins croit en nous énormément et nous sommes fiers de ce partenariat qui nous tient à cœur. Ça faisait trois fois qu’on faisait une demande chez Desjardins, ça a finalement été accepté ! » Le ski haute-route, de plus en plus populaire, attire des adeptes de partout au Canada, mais aussi des États-Unis et d’ailleurs dans le monde.

Ève Breton-Roy, directrice marketing et vice-présidente des Ateliers coopératifs du Fjord, mentionne quant à elle que le montant de 70 000 $ octroyé par Desjardins s’inscrit dans le cadre d’un projet d’amélioration en deux phases. La première phase concerne l’expansion de la microbrasserie coopérative La Chasse-Pinte, ce qui permettra de doubler sa capacité de production. La phase deux est liée à la réfection du Bistro de l’Anse. Les travaux auront lieu à l’automne 2020 et permettront au restaurant d’être ouvert à l’année.

L’annonce de Desjardins accompagne celle du gouvernement du Québec, concernant six nouveaux sites de télécommunication sans-fil, qui permettront à 648 foyers et organisations municipales, de même qu’une petite partie de la route 155, d’être desservis. L’investissement de 135 000 $ de Desjardins permet l’installation de trois tours cellulaires le long de la route 155 (voir texte en page 7).

L’Ermitage Saint-Antoine bénéficiera quant à lui de 50 000 $ pour mettre en place un spectacle multimédia immersif qui permettra d’accueillir 100 000 visiteurs et créera six nouveaux emplois. Les Entreprises-Jeunesse recevront 50 000 $ pour offrir à quelque 3000 familles à faible revenu de nouveaux produits issus de la cuisine boréale, en collaboration avec les quatre épiceries communautaires de la région.