Plus de 150 employés travaillent au magasin de Dolbeau-Mistassini.

Des rénovations au coût de 5,5 M$ au Metro DB Famille Boutin de Dolbeau-Mistassini

Les travaux de rénovation auront pris huit mois et représentent un investissement total de 5,5 M $ au Metro DB de Dolbeau-Mistassini, mais la famille Boutin peut maintenant dire mission accomplie.

Lors de la soirée d’inauguration qui s’est déroulée mercredi soir, les actionnaires de l’entreprise familiale étaient visiblement heureux et fébriles d’accueillir la population dolmissoise dans leur magasin complètement rénové. Quelques centaines de personnes s’étaient alors déplacées pour l’événement.

« On est vraiment content et il faut dire que 2020 marque le 30e anniversaire de Metro DB et ça marque aussi le début officiel de la relève familiale au sein de l’entreprise », affirmait Naomi Boutin, directrice logistique de l’entreprise familiale.

Ces derniers travaux de rénovation représentent la 4e phase de transformation en 30 ans, alors que Dany Boutin ouvrait son magasin en 1990.

« En 30 ans, on a eu quatre phases ou quatre magasins différents. Il y a eu le magasin initial et une délocalisation par la suite en 2000. Des rénovations en 2004-2005 et puis les rénovations actuelles », confirmait le patriarche.

La soirée d’inauguration du 22 janvier marquait la fin des travaux de rénovation qui ont duré huit mois et coûté 5,5 M$.

Au total, en incluant l’épicerie Metro que la famille gère aussi à Saint-Félicien, la famille embauche quelque 250 employés, dont 150 à Dolbeau-Mistassini.

Un trio familial

Qualifiant son père de « papa-poule », Naomi croit que Dany a voulu en quelque sorte laisser un magasin rénové et qui deviendrait ainsi plus facile à gérer pour les enfants pendant la transition des responsabilités.

« L’objectif est d’avoir des entreprises en santé et actuelles en faisant des rénovations aujourd’hui pendant que la transition se fera sur six ans. Ça nous permet de dire aussi que l’on va avoir fait un bon roulement et que l’on va avoir bien stabilisé l’entreprise avec nos valeurs », analysait-elle.

Besoins de la clientèle

La famille Boutin ne s’en cache pas, pour demeurer compétitif en alimentation, il faut continuellement s’adapter aux besoins de la clientèle pour satisfaire ses goûts, qui évoluent d’année en année.

Pour mieux répondre à ces besoins, les actionnaires ont décidé d’offrir une plus grande variété de produits locaux, ethniques, sans gluten et biologiques. Voulant suivre les nouvelles tendances, l’offre de bières artisanales et de microbrasseries a été bonifiée.

Les clients pourront désormais payer leurs achats dans l’une des trois nouvelles caisses libre-service.

« La rénovation a permis d’ajuster certaines demandes que l’on avait des clients et aussi d’ajouter des nouveautés, comme les jus de fruits et smoothies qui sont préparés chaque jour ou la chambre de vieillissement des viandes. On a aussi une grande variété de produits bio et pour le mieux-être », ajoutait Olivier Boutin, impliqué au sein de l’entreprise depuis plus de huit ans.