Des installations de 3M$ inaugurées

Le Complexe funéraire Carl Savard a inauguré sa deuxième succursale, mercredi, avec la transformation de l’ancienne église Notre-Dame-de-Grâce. Un projet de trois millions $ pour desservir la clientèle du grand secteur de Chicoutimi.

« L’important pour nous était de conserver le caractère d’origine de l’ancienne église puisque les paroissiens adorent se retrouver dans ce lieu qui leur appartenait. Nous avons tout fait pour que ce soit le cas et je dois dire que nous avons très bien réussi puisque le coup d’œil est magnifique », a déclaré Carl Savard, le patron de l’entreprise de services funéraires.

Depuis l’ouverture du complexe, l’entreprise a organisé 18 funérailles. Carl Savard souligne que la réaction de la population est très positive. « Les gens trouvent que c’est agréable de se retrouver ici malgré des moments difficiles », a déclaré le promoteur qui a ouvert un premier complexe funéraire en août 2010 sur le boulevard Sainte-Geneviève, dans le secteur nord de Chicoutimi.

Tout le secteur des services funéraires a fait l’objet d’une grande transformation, au cours des dernières années. Les grandes sociétés américaines ont fait des acquisitions. Les coopératives ont acheté des entreprises familiales. Carl Savard a quant à lui choisi de lancer sa propre affaire avec l’appui de trois investisseurs locaux.

Carl Savard a présenté au public le nouveau complexe funéraire réalisé au coût de 3 M $ dans l’ancienne église Notre-Dame-de-Grâce.

Le projet de l’ancienne église Notre-Dame nécessitait des investissements majeurs et a obligé Carl Savard à convaincre de nouveaux investisseurs pour avoir pignon sur rue sur la rive sud.

« Ce sont des montants majeurs pour une entreprise locale. J’ai rencontré les propriétaires du groupe Athos de Québec qui possède les maisons funéraires Lépine et Cloutier et Urgel Bourgie. Je leur ai présenté notre projet en leur démontrant que nous voulions développer notre marché. Ils ont trouvé l’idée intéressante. Le groupe Athos est devenu actionnaire minoritaire dans notre projet », raconte Carl Savard.

Le président et chef des opérations d’Athos, Yvan Rodrigue, ainsi que le président et directeur général de l’entreprise, Michel Boutin, ont assisté à l’inauguration du nouveau complexe. Athos est le plus important joueur dans les services commémoratifs au Québec.

Le complexe comprend donc deux salles d’exposition, une salle de jeu pour les enfants, une salle de repos, une salle de réception complètement réaménagée au sous-sol et un columbarium. Les promoteurs ont conservé des éléments importants de l’ancienne église. Le crucifix, une œuvre du sculpteur Victor Dallaire, constitue la pièce centrale de la chapelle. La statue de Notre-Dame a aussi trouvé place à l’intérieur de la chapelle.

La directrice adjointe de l’entreprise, Marianick Jean, a souligné que l’ouverture du nouveau site devrait créer entre sept et dix emplois au cours des prochaines semaines. En plus de ses nouveaux actionnaires, Carl Savard compte sur plusieurs actionnaires locaux.