Des dommages... à cause des oiseaux

Selon la Financière agricole du Québec, les dommages dans les récoltes depuis le début de l’année ont surtout été causés par des oiseaux migrateurs, principalement de la sauvagine. En effet, parmi les 184 cas déclarés, 114 ont été causés par ces oiseaux. Les oiseaux ont préféré les champs de bleuets, puisque près du tiers de leurs dommages concernaient les terrains de ces petits fruits. Le reste portait surtout sur les céréales.

Durant la première moitié de l’année, les cultures de la région ont été affectées par des conditions météorologiques plutôt difficiles. Que ce soit le gel en début d’hiver et un froid qui s’éternise au printemps, ou encore la période de sécheresse suivie de la canicule de la fin juin, les cultures ont connu de mauvaises conditions de croissance. Ainsi, les récoltes des fourrages, des céréales, des pommes de terre et des bleuets seront retardées.

La Financière assure et indemnise les compagnies agricoles qui connaissent des difficultés. Au mois de juillet, elle a versé 12,8 M$ en indemnités partout au Québec, dont 11 M$ pour le sirop d’érable. C’est en effet à la suite de la crise du mois de mars que l’argent a été distribué. C’est à la fin de l’année que l’on saura le montant que la Financière aura versé au total pour la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, puisque les demandes des agriculteurs suivront leurs récoltes, qui commenceront sous peu.

Yves Lefebvre, directeur régional, explique par voie de communiqué que la Financière « intervient avec ses programmes, dont l’assurance récolte. Ce programme sécurise les revenus des producteurs avec le versement d’une indemnité leur permettant ainsi de pérenniser leurs activités ».