Déry Télécom cherche des locaux et 100 employés

L’entreprise de télécommunication Déry Télécom poursuit sa croissance dans treize régions du Québec. Elle planifie l’ouverture d’un nouveau centre d’affaires qui regrouperait en un seul lieu une centaine de nouveaux employés à La Baie. L’un des obstacles au projet concerne la recherche d’un immeuble doté d’espaces de stationnement suffisants.

Depuis deux mois, la direction responsable de la gestion des immeubles du fournisseur de services Internet, de télévision haute définition et de téléphonie a entrepris des démarches afin de dénicher un nouvel espace commercial à La Baie. Celui-ci s’ajouterait aux deux autres centres d’affaires des rues Albert et Bagot pour l’ajout d’une centaine d’emplois dans le secteur à court et moyen terme. L’entreprise compte déjà 400 employés dans la province, la majorité étant située à La Baie. 

Nathalie Gagnon, coactionnaire et directrice du marketing chez Déry Télécom, confirme que les recherches se poursuivent dans le milieu. L’un des facteurs de cette croissance provient entre autres de l’acquisition récente de l’entreprise Duclos et Michaud, qui assure des services de télécommunication aux Îles-de-la-Madeleine à 2000 abonnés avec un potentiel de 15 000 supplémentaires. 

Lundi, lors d’une assemblée spéciale du conseil d’arrondissement, les élus présents ont décidé de reporter l’adoption d’une recommandation du comité consultatif d’urbanisme visant à modifier le zonage dans le secteur de l’ancien Collège Saint-Édouard, à l’intersection de la 3e rue et de la 2e avenue, propriété du CIUSSS. Cet immeuble a déjà abrité le Centre d’entraînement à la vie. Il était lorgné par un gestionnaire immobilier avec l’intention de le louer à Déry Télécom. Selon le conseiller et président de l’arrondissement, Raynald Simard, le report a été décidé à la suite de l’incapacité pour le promoteur d’y aménager les cases de stationnement nécessaires aux employés de Déry Télécom. « Notre intention est de conserver Vidéo Déry à La Baie », affirme M. Simard.

Mme Gagnon a indiqué que d’autres solutions sont présentement à l’étude. Si, initialement, il était prévu que l’immeuble de la rue Albert, où œuvrent 200 employés, puisse être agrandi avec l’ajout d’un étage supplémentaire, les études d’ingénierie ont démontré qu’un tel projet est techniquement impossible. L’un des problèmes majeurs concerne les espaces de stationnement qui commencent à être saturés dans le centre-ville du secteur Bagotville. L’entreprise compte 250 employés dans le centre-ville, en incluant l’immeuble à l’intersection de la rue Bagot et Grande-Baie Nord. L’immeuble de la rue Albert est rempli au maximum de sa capacité.

Nathalie Gagnon, coactionnaire et directrice du marketing chez Déry Télécom, prévoit l’ajout d’une centaine d’emplois dans le centre-ville de La Baie, ce qui nécessitera l’ouverture d’un nouveau centre d’affaires.

Croissance

Déry Télécom dessert présentement 115 000 clients sur les territoires de 300 municipalités rurales de la province. Mme Gagnon assure que la croissance sera encore au rendez-vous dans le futur avec l’intention des gouvernements d’investir dans les programmes visant à étendre Internet dans tous les secteurs, le réseau de fibre optique pour la télévision haute définition, etc. « Nous avons fait beaucoup d’acquisitions depuis 24 mois. On a acquis des réseaux où tous les services ne sont pas tous disponibles. Notre calendrier de travail est plein pour les 36 prochains mois. Le niveau de consommation des services augmente plus que notre capacité. »

Elle conclut en affirmant qu’il n’y a pas péril en la demeure concernant la recherche d’un nouveau centre d’affaires, mais qu’une solution devra être trouvée un jour ou l’autre pour continuer d’assurer des emplois dans l’arrondissement.

Déry Telecom compte une liste de paye d’environ 400 employés dans toute la province, dont une majorité est concentrée dans le centre-ville de La Baie.