Le ministère des Transports du Québec (MTQ) prépare un devis qui permettra de préparer l’étude de faisabilité d’un deuxième pont sur la rivière Saguenay. Le MTQ assure que le dossier suit son cours malgré la crise sanitaire.
Le ministère des Transports du Québec (MTQ) prépare un devis qui permettra de préparer l’étude de faisabilité d’un deuxième pont sur la rivière Saguenay. Le MTQ assure que le dossier suit son cours malgré la crise sanitaire.

COVID-19: trop tôt pour évaluer les impacts sur les chantiers du MTQ

Il est encore trop tôt pour le ministère des Transports (MTQ) pour évaluer les impacts qu’aura la crise sanitaire de la COVID-19 sur les chantiers prévus au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Le ministère assure toutefois que les dossiers du prolongement de la route 170 entre Saint-Bruno et Alma, de même que l’étude de faisabilité d’un deuxième pont sur la rivière Saguenay suivent tout de même leur cours.

La majorité des chantiers prévus dans la région débutent après la période de dégel, qui s’étend du 6 avril au 5 juin, ce qui laisse quelques semaines aux équipes régionales pour évaluer la situation et suivre son évolution, a indiqué Véronick Lalancette, porte-parole régionale du MTQ.

Les projets d’entretien routier de l’ordre de 207 M$ pour la prochaine année, annoncés en conférence de presse à la fin du mois de février, en présence de la ministre régionale Andrée Laforest et des députés caquistes de la région, demeurent ainsi toujours dans les plans.

«Les employés du ministère des Transports travaillent à plein régime en mode télétravail pour s’assurer de minimiser les impacts et les retards possibles pour les chantiers et les contrats», a-t-elle expliqué, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien.

Prolongement de la route 170

Les députés avaient profité de la conférence de presse pour annoncer la relance des travaux préliminaires liés au prolongement de la route 170 à quatre voies divisées entre Saint-Bruno et Alma, notamment en formant un comité de suivi composé de cinq représentants.

Le comité devait tenir une première rencontre le 31 mars, laquelle a dû être reportée en raison de la crise sanitaire. «La rencontre sera planifiée de nouveau dès que la situation va se rétablir, mais le cheminement du projet suit son cours», a assuré Mme Lalancette.

Un appel d’offres sera publié « dès que possible » par le MTQ en lien avec la mise à jour de l’étude d’impact environnemental du projet, alors que le travail du ministère dans ce dossier remonte à une dizaine d’années.

Un premier appel d’offres visant à mettre à jour l’étude d’opportunité du projet et à préparer « l’avant-projet préliminaire » avait d’ailleurs été lancé à la fin du mois de février. Ce mandat de services professionnels était alors estimé à environ deux ans, en lien avec les travaux qui doivent permettre de relier directement les routes 169 et 170.

Deuxième pont sur le Saguenay

Le MTQ poursuit également le travail dans le dossier de l’étude de faisabilité d’un deuxième pont sur la rivière Saguenay, alors que le ministère prépare un devis qui permettra de préparer l’étude en question.

« C’est un dossier qui se fait en collaboration avec la Ville de Saguenay et l’appel d’offres aura lieu au courant des prochains mois pour l’octroi du contrat », a précisé Véronick Lalancette.

Durant la campagne électorale de 2018, les candidats caquistes à Saguenay, dont l’actuelle députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, et celui qui est aujourd’hui député de Dubuc, François Tremblay, s’étaient engagés à réaliser une étude socioéconomique portant sur la construction d’un deuxième pont permettant de relier Chicoutimi et Chicoutimi-Nord.

+
ENTRETIEN DES ROUTES ET BALAYAGE

Rappelons que l’entretien des routes, dont la réparation de nids-de-poule et le balayage des routes, fait partie des services essentiels assurés par le ministère des Transports pendant la crise.

Le balayage des routes, en plus de nettoyer la chaussée du sable accumulé pendant l’hiver, permet également de préparer les routes au marquage des lignes au sol. Il doit normalement débuter vers la fin du mois d’avril.