Pour illustrer l’innovation, les organisateurs de l’événement ont utilisé des ballons plutôt que des chaises.

Coup d’envoi du triathlon de la main-d’oeuvre

Plus de 80 personnes provenant de 50 entreprises ont pris part, mercredi, à la première épreuve du triathlon Solutions main-d’oeuvre organisé par la stratégie Ose le pays des Bleuets et tenu à l’hôtel du Jardin à Saint-Félicien.

« Le triathlon, c’est trois épreuves, trois journées de colloque pour aborder différents thèmes, explique Eliot Lapointe, chargé de projet pour la stratégie Ose le pays des Bleuets. Comme dans un triathlon, où ton adversaire principal, c’est toi-même, chaque entreprise arrive avec sa condition physique, ses ressources et son degré de motivation, et le but, c’est de se confronter à soi-même et de tisser des liens avec d’autres employeurs. »

Afin de donner des pistes de solutions aux employeurs, cette première journée du triathlon Solutions main-d’oeuvre, misait sur le thème de l’attraction et du recrutement de la main-d’oeuvre.

Le 14 mars, le thème de l’accueil et intégration sera à l’honneur, alors que le 29 mai, les participants aborderont la fidélisation et la mobilisation.

Pour illustrer l’innovation, les organisateurs de l’événement ont utilisé des ballons plutôt que des chaises dans une des salles de rencontre. « Il faut sortir du cadre pour développer sa marque en tant qu’employeur, remarque Eliot Lapointe. Dans un contexte de pénurie de main-d’oeuvre, ce sont les employeurs qui doivent séduire les candidats. Si les employeurs n’ont pas appris à être sexy, ça peut être plus difficile. »