Érika Roy et Clémence Jeager sont deux passionnées de la nature.

Clémika Découvertes : la nature comme lieu de travail

L’une est Saguenéenne, l’autre est Française. Passionnées par la faune et par la flore, Érika Roy et Clémence Jaeger se sont rencontrées en 2012, au Cégep de Saint-Félicien. Ensemble, elles viennent de fonder Clémika Découvertes, une petite entreprise qui s’est donné comme mission de rendre accessible la nature et d’expliquer les mille et une façons dont on peut s’en servir.

Clémence Jaeger est arrivée au Saguenay–Lac-Saint-Jean il y a sept ans, lors d’un échange étudiant. Elle devait être ici huit mois, mais comme bien des étudiants étrangers, elle est tombée amoureuse avec la région. 

C’est en étudiant en Techniques du milieu naturel que Clémence Jaeger a fait la connaissance d’Érika Roy, qui est devenue sa partenaire de vie, mais aussi sa partenaire d’affaires. Après avoir terminé ses études universitaires, Clémence Jaeger a commencé à travailler sur le projet de Clémika Découvertes avec Érika, qui était alors guide naturaliste.

Clémika Découvertes est née d’une passion commune des fondatrices Clémence Jeager et Érika Roy, celle de la nature.

« Érika n’était plus guide, mais elle recevait encore beaucoup de demandes pour faire des ateliers dans des camps de jour, par exemple. On s’est dit que ça serait une bonne idée d’offrir ce genre d’ateliers, ce qui ne se faisait pas beaucoup ici », a expliqué Clémence Jaeger, lorsque rencontrée au parc Rosaire-Gauthier de Chicoutimi, où les deux jeunes femmes offrent régulièrement des activités extérieures.

Ce qu’elles voulaient, c’était rendre accessibles la faune et la flore régionales de façon ludique et qui s’adresse aux enfants, mais aussi aux adultes. 

Des animations intérieures et extérieures, adaptées à plusieurs clientèles, telles que les enfants, les personnes souffrant d’un handicap physique, les aînés ou les personnes ayant été victimes d’un traumatisme crânien, sont proposées dans un esprit d’amusement, mais également d’enseignement.

Clémika Découvertes utilise différents accessoires pour ses ateliers, comme des papillons et des peaux d’animaux de la région.

« Nous voulions vraiment informer et sensibiliser petits et grands par la découverte de l’environnement, des milieux naturels et du plein air. Par exemple, nous expliquons comment on peut utiliser ce qu’on retrouve dans les boisés, comme les champignons ou les herbes, qu’on peut transformer en épices », a expliqué Érika Roy.

Plusieurs activités

Rallyes en nature, chasses aux papillons, randonnées animées, initiation à la pêche, conférences sur le métier de naturaliste et animations personnalisées ; les deux jeunes entrepreneures se promènent aux quatre coins du Saguenay et se déplacent jusqu’au Lac-Saint-Jean, où leurs clients les demandent.

Clémika Découvertes utilise différents accessoires pour ses ateliers, comme des papillons et des peaux d’animaux de la région.

« Nous avons débuté cette année et déjà, notre été est pas mal chargé. On est contentes. Nous avons des contrats avec des groupes spécialisés, comme les camps de jour ou les gens handicapés, mais nous avons aussi des contrats au privé, comme une initiation à la pêche au Camping Jonquière dernièrement », a affirmé Clémence Jaeger.

Cette dernière explique que ce genre d’ateliers d’initiation et de découverte de la nature sont très populaires en Europe.

Clémika Découvertes utilise différents accessoires pour ses ateliers, comme des papillons et des peaux d’animaux de la région.

Elle a donc eu l’idée de développer ce concept ici, où l’environnement regorge de découvertes. « Nous recevons aussi des touristes français qui aiment beaucoup ce genre d’activités, puisque ça leur permet d’en apprendre plus sur la nature d’ici, tout en faisant du plein air », souligne Clémence Jaeger.

Clémika Découvertes collabore avec les Verts boisés du Fjord, qui entretiennent, notamment, les sentiers des Rats musqués de Chicoutimi et les sentiers du parc de la Colline, situés sur la rive nord du Saguenay. « Nous avons d’immenses terrains de jeu ici, donc c’est important de les promouvoir et de s’en servir », souligne Érika Roy.

Clémence et Érika voulaient rendre accessible la faune et la flore régionales. Elles ont créé la petite entreprise Clémika Découvertes, qui doit son nom à la contraction des deux prénoms de ses fondatrices.

Les deux jeunes femmes se déplacent un peu n’importe où, que ce soit dans les parcs ou chez des gens qui souhaitent organiser une activité originale pour une fête d’enfants ou une réunion familiale, par exemple.

Érika Roy et Clémence Jeager posent ici avec une peau de caribou forestier.

+

LES COMMISSIONS SCOLAIRES ET LES SERVICES DE GARDE DANS LA MIRE

(PR) — Érika Roy et Clémence Jaeger ont pu réaliser leur rêve grâce à l’aide financière accordée par MicroEntreprendre Saguenay, qui offre du crédit aux petites entreprises qui n’auraient pas nécessairement accès à des prêts des grandes institutions bancaires. Maintenant que l’été est bien amorcé, les deux jeunes femmes visent les commissions scolaires et les services de garde. 

« Ça va bien pour le moment, puisqu’il y a beaucoup de demandes pour l’été. C’est certain qu’à la rentrée, on espère que les commissions scolaires et les services de garde vont embarquer dans notre projet », a souligné Clémence Jaeger.

Clémika Découvertes, qui doit son nom à la contraction des deux prénoms de ses fondatrices, poursuivra ses activités autant en hiver qu’en été. 

Les deux jeunes femmes ont travaillé durant un an pour monter leur entreprise, avec plan d’affaires et tout ce qui était nécessaire pour avoir accès au microcrédit. 

« MicroEntreprendre Saguenay a vraiment été d’une grande aide pour nous », a souligné Clémence Jaeger.