Le nouvel actionnaire Dominique Genest, vice-président et directeur général de la Chocolaterie des Pères Trappistes, est accompagné du père Clément Charbonneau, président du conseil d’administration de l’entreprise.

Chocolaterie des Pères Trappistes: le DG devient actionnaire

Directeur général de la Chocolaterie des Pères Trappistes depuis 10 ans, Dominique Genest s’est enraciné un peu plus au sein de l’entreprise en achetant 25 pour cent de la compagnie, fondée et détenue par les Trappistes de Mistassini. Cette transaction vient assurer la relève de la chocolaterie basée à Dolbeau-Mistassini.

Par voie de communiqué, le père Clément Charbonneau a précisé que la vente d’actions était une façon de créer un lien encore plus fort entre la population locale et l’entreprise.

« Pour nous, c’est comme si nous retournions à l’intuition originelle de 1939, une communauté monastique solidaire de la population. Il va de soi que nous avons aussi une forte préoccupation face au maintien des emplois dans le milieu », a partagé le père Charbonneau, supérieur de la communauté monastique et président du conseil d’administration de la Chocolaterie des Pères Trappistes.

Les moines de Dolbeau-Mistassini demeurent actionnaires majoritaires de la chocolaterie et entendent demeurer impliqués dans les opérations de l’entreprise. Le nouvel actionnaire, vice-président et directeur général, vient en quelque sorte concrétiser un rêve en se portant acquéreur du quart de la chocolaterie.

« Je suis né à Albanel et je demeure à Dolbeau-Mistassini depuis 20 ans ; je suis tombé dans le chocolat des Pères quand j’étais jeune, a illustré Dominique Genest. Quelle fierté pour moi de faire officiellement partie de cette magnifique entreprise et de pouvoir réaliser mon rêve d’entrepreneur dans mon milieu. »

L’aventure de la Chocolaterie des Pères Trappistes a débuté en 1939. En 1944, les moines rachètent l’entreprise, aux prises avec des difficultés financières. Elle deviendra ensuite la Chocolaterie des Pères Trappistes.